• Les Basses Vallées Angevines, repoussoir à touristes

    Vers un entretien indispensable des Basses vallées angevines 

    Il est grand temps mais seules quelques communes semblent s’en préoccuper.
    Tous ces peupliers morts couchés ou debout ainsi que ceux envahis par le gui vont partir au fil de l’eau pendant les prochaines crues et emporter à l’occasion les clôtures riveraines …
    Toutes ces haies non entretenues sont autant de frein à l’écoulement des eaux et la valeur visuelle touristique des lieux.

    … de nombreux peupliers dans cet état !

    Les milieux humides et le réseau hydrographique des BVA représentent une superficie totale d’environ 9 200 hectares. Ils présentent de nombreuses perturbations d’ordre physique et biologique.
    La perturbation des écoulements d’eau et de la libre circulation des poissons, l’entretien défaillant du milieu, le développement de la jussie (plante aquatique exotique envahissante) et des attentes parfois contradictoires des différents usagers et touristes font qu’il est urgent de travailler pour une restauration et un entretien coordonné des cours d’eau, de leurs annexes hydrauliques, des zones humides et des interfaces avec les terrains riverains, sur ce site reconnu d’intérêt écologique majeur.

    Un bonne décision … à imiter !

    L’abattage des peupliers sauve les berges du Louet ! …
    (Un long bras de Loire s’étendant des Ponts de Cé à Chalonnes sur Loire 49)
    Les travaux sur le bord du Louet dans les neuf communes du Syndicat d’aménagement et de gestion des eaux Layon-Aubance-Louet sont terminés, une réunion de réception des travaux a été organisée.
    Dans le cadre des travaux pour la restauration de la végétation des berges du Louet, le Syndicat d’aménagement et de gestion des eaux Layon-Aubance-Louet, avait invité, mercredi dernier, en mairie de Rochefort, les responsables locaux à une cérémonie de réception de la fin des travaux des abattages des peupliers ».
    Aux petits soins du Louet
    La vice-présidente « milieux aquatiques – du sous-bassin versant du Louet a donc évoqué ces travaux d’abattages des peupliers. « Ces travaux ont été entrepris dans le but de limiter leur chute afin d’éviter un danger pour l’usager, mais aussi pour protéger les berges (éviter leur effondre-ment) et enfin pour permettre de diminuer l’appauvrissement de la biodiversité » a-t-elle déclaré. Elle a précisé « que les travaux, effectués dans neuf communes du Syndicat, avaient été suivis par la LPO et la Fédération de la pêche, très présentes toutes les deux. Elle a ajouté, sur un autre plan, que nous avions des financements à hauteur de 80 % des travaux ».
    Le représentant l’entreprise Travaux Publics Forestiers qui était en charge de ce grand chantier a expliqué … Nous travaillons ainsi de Bayonne à Dunkerque, avec un matériel performant et efficace en terrains difficiles, ce qui nous permet de nous adapter aisément au manque ou au trop d’eau. Et puis, les arbres récupérés sont réduits en copeaux, et valorisés, puisque nous avons une trentaine de chaufferies collectives à alimenter ».

      Laissez-moi un commentaire ! … Merci …