• Zitouni en Thaïlande : RAID THAÏ 2017 – jour 10

    Aujourd’hui a été une journée exceptionnelle … 

    Au départ de Chiang Rai, il fait beau et la température est agréable.
    Dès la sortie de la ville, sans charme, nous trouvons rapidement une première piste. Elle nous mène au nord-ouest. C’est parfait, le soleil est derrière nous, la lumière sur les vallons est superbe.
    Au sortir d’une courbe, dans une plantation de thé, un sentier part à gauche. Il est détrempé par l’arrosage, en forte pente ascendante et notre GPS nous indique que c’est là que nous devons aller alors… allons-y !
    Durant une bonne partie de la matinée nous allons sillonner des chemins et des sentiers très peu empruntés par les locaux, pour certains laissés à l’abandon mais pour tous remplis de pièges. Souvent dessinés sur les crêtes, ils demeurent très pentus tant les montagnes sont escarpées. Ils réclament un bon bagage en tout-terrain, c’est sûr.
    Vers 10h nous faisons une longue pause dans un camp d’éléphants. Peu d’agitation ici. Quelques éléphants partent en balade, 2 autres partent au bain dans la rivière.

     

    Il est 12h30 lorsque nous atteignons le village dans lequel j’avais passé la nuit il y a 8 ans, lorsque je m’étais rendu (avec 3 copains dont Serge, le beau-frère de Bruno) pour la première fois en Thaïlande. J’étais passé tout près lors de mon second raid en 2013 (avec 4 autres copains) mais je n’avais pas pu mener à bien la « mission » que je m’étais fixée : retrouver la famille qui nous avait hébergés et lui remettre quelques photographies prises à l’époque.
    C’est chose faite !
    Après avoir stationné nos motos, j’ai sorti les photos de mon sac et immédiatement je me suis dirigé vers des femmes susceptibles d’y reconnaître des visages. Bingo ! Une femme du village me guide jusqu’à la maison des thaïlandais qui nous avaient reçus.

    En contre-bas de la piste, près d’une grande maison de bois, je vois le chef de famille presque courir vers moi, avec un large sourire aux lèvres et joignant ses mains devant son buste pour me saluer et me souhaiter la bienvenue. Il a été prévenu de mon arrivée.
    Intense émotion, de part et d’autre.
    Je le salue à mon tour et lui serre la main. Immédiatement il invite le groupe à pénétrer dans sa maison. Après nous être déchaussés, nous rentrons dans cette grande bâtisse de planches, bien plus cossue que celle que j’avais gardée en mémoire.

    L’homme parvient à me faire comprendre que sa femme est à plus de 3h de piste, tout en nous servant un verre d’eau. Je suis triste de ne pas pouvoir la saluer. Cette femme avait la classe. C’est elle qui s’était spontanément proposée de nous héberger.
    Après quelques photos, nous reprenons la route. Un vraiment chouette moment.
    Après avoir franchi un pont suspendu, nous décidons de déjeuner dans le premier restaurant de bord de piste qui se présente. Il n’y a pas grand-chose à manger, mais ça ira.
    Un petit tour au magasin d’à côté pour acheter les boissons fraîches et zou !
    Tout l’après-midi nous aurons droit au même traitement que ce matin : des pistes exigeantes et sublimes.
    Vers 16h nous atteignons notre ville étape, Doi Mae Salong.
    Un gigantesque marché très animé occupe le carrefour central.
    C’est le Nouvel An chinois… et comme des chinois, il y en a plein le secteur, nous avons droit au bruit et à la débauche de pacotilles colorées qui vont avec.
    Depuis notre départ de Chiang Mai, je constate avec regret que le développement du pays s’accompagne aussi d’une perte d’authenticité. Cela vaut pour les pistes moins nombreuses, pour les habitations de bambou presque toutes disparues et enfin pour les traditions perverties par le modernisme, le tourisme et, il faut bien le reconnaître, par l’invasion chinoise.
    Nous dormirons dans le même hôtel que celui que j’avais retenu lors de mes précédents voyages. Là, il est en travaux mais des chambres sont disponibles.
    Demain sera encore une grosse journée, donc je vous dis bonne nuit ! … Zitouni et sa bande.

      Laissez-moi un petit mot ! … Merci …

  • Angers rayonne en grand !

    Charme d’une ville au passé prestigieux en éternel renouvellement 

    Angers rayonne en grand.
    Imaginez… Des places pittoresques bordées de maisons à pans de bois, des café-concerts rendez-vous des amis, des sorties culturelles finaudes… Fière de son patrimoine historique qui a tant d’histoires à raconter, Angers ne s’endort pas pour autant sur son passé.
    Reconnue pour sa douceur de vivre, c’est sa vitalité qui vous emporte. Dans cette ville qui fourmille d’ambiances et d’activités, les escapades promettent souvent de belles surprises.

    VISITER ANGERS À VOTRE RYTHME
    Profitez de quelques heures, quelques jours… pour visiter Angers. Que vous soyez en famille, entre amis, seul ou en groupe Angers Val de Loire vous propose diverses façons de découvrir ou redécouvrir la destination, le tout à votre rythme !

    vue … du haut du “bout du monde”

    Le pont de Verdun … dit “du centre”

    SORTIES EN FAMILLE
    Explorateurs, intrépides, amoureux de la nature ou cinéphiles avertis… Trouvez l’activité qui convient à votre tribu. Angers Val de Loire devient le terrain de jeux idéal pour vos sorties.
    SE BAIGNER À ANGERS ET SES ALENTOURS
    Plongez dans le lac de Malagué, faites trempette au Parc des Sablières, barbotez avec vos enfants dans les piscines d’Angers …
    Amusez-vous en famille dans les lacs, rivières et parcs aquatiques d’Angers et ses alentours !
    ESCAPADES ANGEVINES
    Partez à la découverte de 12 communes ou villages typiques du paysage angevin. Les communes vous dévoileront tous leurs secrets de patrimoine bâti ou naturel et vous présenteront un large éventail d’activités de plein air.

    LES INCONTOURNABLES D’ANGERS ET SA RÉGION
    Le Château d’Angers et son joyau, la tapisserie de l’Apocalypse ; Brissac et son château le plus haut de France ; la Maison de Loire en Anjou, une maison pour comprendre le fleuve royal … découvrez ce que vous ne devez absolument  pas manquer lors de votre séjour à Angers Val de Loire !

    AGENDA DU WEEK-END
    Vous trouverez donc votre bonheur dans un “agenda du week-end” débordant de visites insolites, spectacles, concerts et autres sorties de loisir.
    Se détendre, s’évader, s’émerveiller le temps d’un week-end ou de quelques jours… En couple, ou avec les enfants, venez découvrir une douceur de vivre, celle d’Angers.

      Laissez-moi un petit mot ! … Merci …

  • Aveyron 2016 : le village d Estaing ~ 1/2

    Estaing, l’un des Plus Beaux Villages de France … 

    Bienvenue à Estaing !
    Estaing, L’un des Plus Beaux Villages de France,
    Estaing, avec ses richesses patrimoniales et historiques,
    Estaing, avec ses festivités et animations diverses,
    Du reposant camping à la relaxante baignade,
    Voilà ce qu’en cette saison 2017, ce village vous invite à découvrir. (dixit la Mairie)

    Sur le pont traversant le Lot et devant sa majesté …


    Demeure de l’illustre famille d’Estaing qui donna à l’histoire du Rouergue et à celle de France de nombreux personnages, militaires et religieux. On peut citer, parmi les plus illustres, Tristan d’Estaing, héros de la bataille de Bouvines, le Cardinal Pierre d’Estaing, François, évêque de Rodez et Charles-Henri, Amiral, commandant de la flotte française envoyée pour soutenir la guerre d’Indépendance des Etats-Unis.
    En 1794, l’édifice, confisqué et morcelé, est vendu par l’Etat comme bien national. À partir de 1836, le château devient la maison mère de la Congrégation religieuse Saint-Joseph d’Estaing avant d’être cédé à la commune d’Estaing en 2000.

    Le château est constitué de bâtiments de hauteurs différentes organisés autour d’une terrasse. Il est composé de plusieurs bâtiments des xve siècle, xvie siècle et xviie siècle construits autour d’un ancien donjon carré dont le sommet est cantonné de cinq tourelles et d’une couverture en forme de lanterne et d’une terrasse qui domine le Lot. Le pavillon d’entrée, le château et les terrasses sont les parties classées monument historique.
    Une nouvelle chapelle a été construite au xxe siècle à côté de celles des seigneurs d’Estaing datant du xve siècle.
    Classé Monument Historique en 1945, l’édifice devient en 2005 la propriété de la SCI du Château d’Estaing constituée par Valéry Giscard d’Estaing.
    Des travaux de restauration sont en cours afin de redonner à l’édifice son aspect d’origine et en faire un lieu de souvenirs.

      Laissez-moi un petit mot ! … Merci …