• Petite marche : la ferme/château de Belle Poule …

     La ferme et le château de Belle Poule (Bella Pola 1160) … 

    Une antique forêt de ce nom, couvrait sur une longueur d’environ deux lieues tout le pays formant une île entre l’Authion et la Loire, qui en avait détaché deux petits îlots.
    L’île est aujourd’hui rattachée au continent par les travaux du canal de Sorges et par une levée qui la couvre en la bordant vers la Loire, depuis la Daguenière jusqu’au Ponts de Cé. Elle est devenue le centre d’un domaine célèbre dans le monde agricole par son installation parfaite, la beauté de ses cultures et le choix surtout de ses élevages étrangers. Le 12 août 1843 le Duc de Nemours, fils du roi Louis-Philippe, honora d’une visite l’habile propriétaire M. Boutton-Lévêque. La modeste habitation, qui avait remplacé la ferme, a été reconstruite en 1856 sous la forme d’une élégante et vaste gentilhommière, qu’entourent de beaux arbres, restes épars de la forêt, et de magnifiques prairies. L’inondation de juin1856 survint pendant les travaux et faillit les faire délaisser. Autour s’élèvent de larges étables, remplies de taureaux et vaches Anglaises de la race Durham, des porcheries où s’engraissent les New-Leicester, des basses cours modèles, des boxes élégantes, attenant à des petites cours spéciales, rendues aujourd’hui aux bêtes à cornes, autrefois consacrées aux chevaux Anglais et Anglo-Normands, dont l’élevage a été supprimé. Le Baron Nivière en a profité pour y recruter sa fameuse écurie.

    une partie des bâtiments de la ferme modèle …

    DES IDEES INOVANTES :

    Apparus au cours du XVIIIe siècle, certains courants philosophiques influencent de façon plus ou moins consciente les esprits et les mentalités du XIXe siècle. Ainsi, les physiocrates, dont la doctrine faisait de la terre et de l’agriculture la principale source de richesse, se voient plébiscités par un certain nombre de propriétaires terriens, qui effectuent un retour aux terres. La création de fermes modèles dans les nouveaux domaines peut être comparée au phalanstère de Fourier, qui est une cité où règne l’harmonie universelle, où l’homme s’épanouit par le travail, où l’espace est organisé de façon rationnelle en fonction de son utilisation.

    FERMES MODELES DU MAINE ET LOIRE :
    M. Boutton-Lévéque acquiert le domaine de Belle Poule vers 1793 et réorganisa son acquisition foncière constituée de bois et surtout de prairies en la consacrant dès 1837, plus spécialement à l’élevage de chevaux. M. Boutton fut donc un précurseur en la matière, car la majorité des Fermes Modèles du département furent réalisées dans la deuxième moitié du XIXe siècle : BARACE, La Chiquetière : 1866 BOURG D’IRE, Le Domaine : 1862 CHAMPTOCE, Vauboisseau : 1883 LION D’ANGERS, Isle Briand : 1850 PRUILLE, La Chesnaie : 1851. Ces fermes sont implantées aux alentours d’un château, fleuron d’une propriété qui est le plus souvent, un regroupement de nombreuses petites parcelles. Dans tous les cas, leurs constructions sont de la même époque que la rénovation ou la construction du château, auquel elles sont rattachées.

    LE CHÂTEAU DE BELLE POULE :
    Le château de Belle Poule est niché au sein d’un parc à l’Anglaise du 19e siècle de plus de 2 hectares. Il est composé d’un ensemble d’arbres remarquables dont le 2ème Séquoia d’Europe (45m de haut et 12,80m de circonférence à 1,20m du sol). Vous pourrez aussi admirer de nombreux autres arbres tels, cédres du Liban, séquoias sempervirens, chicots du canada, hêtres pourpres, tulipiers de virginie et de chine, chênes communs, d’amériques et de shumard, pistachiers de chine et différentes espèces d’érables …

       Laissez-moi un petit mot ! … Merci …