• Chronique d´une aventure ibérique 2018 ~ Zitouni

    Espagne et Portugal … Étape n° 4 ~ Llanes => Puebla de Sanabria (Esp)
    ( 3900 km de pistes et petites routes )

    Llanes (Espagne) – Puebla de Sanabria (Esp)
    Le Golfe de Gascogne, pourtant d’ordinaire venteux et aux eaux agitées est ce matin étrangement calme. La côte très urbanisée des environs de Llanes laisse tout de même percevoir de temps à autre la mer. Les stations balnéaires qui s’y succèdent sont désertes.
    Nous nous enfonçons dans une ruelle, au hasard. C’est une voie sans issue qui mène à la terrasse désaffectée d’un restaurant. La vue sur le littoral y est agréable. Et quel calme …
    Nous bifurquons bientôt à gauche, peu après le surprenant ria de Los Caleros. Un gracieux édifice religieux se trouve là, construit sur un surplomb rocheux. Amarrées tout près, quelques barques sont envasées.
    Hier nous avons contourné le Picos de Europa National Park par l’est. Aujourd’hui, ce sera par l’ouest. Nous empruntons pour cela la sublime toute petite route qui relie les villages de Puente Nuevo, Riensena et Corao. Elle serpente tantôt à flanc de falaise, tantôt au cœur de la forêt. Elle est tellement étroite que dans les épingles les plus serrées il est prudent de klaxonner afin de prévenir de notre présence.

     

    Plus loin, au hameau de Vega de Cien nous faisons une halte dans un bistrot totalement hors du temps.
    Nous en profitons pour prendre des nouvelles de Thibaut, resté à Burgos pour tenter de faire réparer sa moto, tombée en panne hier. Il attend, fébrile, l’ouverture de la concession BMW Motorrad. Nous convenons de lui retéléphoner un peu plus tard …

    Nous poursuivons notre route. Après le superbe défilé de Los Beyos, la route s’élève rapidement et nous retrouvons bientôt la neige. Au Puerto de las Señales exactement.
    Les pistes que nous sillonnons ne sont pas toutes déneigées. Le pilotage devient technique. Comme par exemple sur ce « passage canadien »…

    Peu après le hameau abandonné de Camposolillo, nous sommes contraints de faire demi-tour. Les eaux du barrage Del Porma ont recouvert la piste.
    Une pause s’impose, le temps pour moi de trouver une solution de contournement sur mon GPS. Olivier en profite pour prendre des nouvelles de Thibaut… La pièce est en stock !
    Thibaut, sans attendre notre coup de téléphone a déjà pris la route afin de nous rejoindre à León, à mi-étape. Formidable !
    Notre trio est à nouveau rassemblé. Après un excellent déjeuner pris en terrasse dans le centre historique de la ville, nous reprenons notre progression vers la frontière du Portugal, au sud-ouest.
    Nos montures soulèvent de plus en plus de poussière, la végétation évolue, les paysages sont magnifiques.
    Nous piquons plein sud à Puebla de Sanabria. Les collines sont ici calcinées. Les incendies de l’an passé, qui n’avaient pas pu être maîtrisés ont fait des ravages.
    Une parcelle de forêt semble avoir été épargnée… À l’entrée d’une piste je devine un tout petit refuge en pierre, avec une cheminée. Le site est idéal pour un bivouac… C’est là que nous passerons la nuit.
    À suivre … Zitouni !

       Laissez-moi un petit mot ! … Merci …