Journée jardins ouverts : Château de la Faucille 2/2

Jardin du Château de la Faucille – 49 l’Hôtellerie de Flée …
~ Seconde partie ~

Site remarquable de la vallée de l’Oudon. Jardin en terrasses jusqu’à la rivière, bassin d’ornement et fontaine, orangerie, douves en cours de restauration.
Je me suis intéressé plus particulièrement aux abords du château et à ses dépendances y compris son moulin à eau sur la rivière “Oudon” …

Peu connu du grand public, le château de la Faucille est toujours habité par ses propriétaires, qui le font eux-mêmes visiter. « Il y a beaucoup de patrimoine caché dans le Haut-Anjou,assure son propriétaire et guide. Les visiteurs nous font souvent la remarque qu’ils aiment visiter les grands châteaux prestigieux mais aussi les plus petits, comme le nôtre, car souvent le propriétaire habite sur place et connaît son histoire sur le bout des doigts. »

Aménagement des exploitations …

 

Symbolique architecturale 
L’environnement du manoir doit marquer l’appartenance de ses propriétaires à une élite sociale : des éléments défensifs comme l’enceinte ou les douves, la présence d’une chapelle, la fuie (ou colombier) constituent autant de signes distinctifs. 
Tout au long du XIXe siècle, les nouvelles fermes des domaines châtelains adoptent un plan régulier en U, certes plus rationnel, mais également évocateur de la forme close et défensive, apanage des constructions seigneuriales.
Outre la position stratégique, ce sont les impératifs économiques qui priment dans le choix d’un lieu d’installation : terres fertiles, bois, proximité des matériaux de construction et point d’eau pour un moulin.  

Permettant de transformer ou d’affiner de nombreuses matières premières (bois, pierre, peaux, textiles et métaux, tan), ce dernier est le moteur du développement artisanal et devient une source de revenus importants pour son propriétaire. 
Les fermes (métairies ou closeries) constituent un autre mode d’exploitation du territoire (culture, élevage).

Les dépendances
Les dépendances s’organisent autour d’une basse-cour ou d’une avant-cour avec ailes en retour de part et d’autre du logis. 
À côté des granges et étables à fonction agricole, la boulangerie, la laiterie, le cellier ou la buanderie, participent à la vie quotidienne des habitants du château. 
Les écuries et leurs annexes (sellerie, logement de palefrenier) bénéficient d’un traitement architectural soigné. 
Le cheval sert jusqu’à la fin du XIXe siècle pour le transport et les loisirs, notamment la chasse. 

   Laissez-moi un petit mot ! … Merci …

5 commentaires sur « Journée jardins ouverts : Château de la Faucille 2/2 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.