Chronique aventure ibérique 2018 ~ Zitouni ~ 8e étape …

Espagne/Portugal … Étape n° 8 ~ Lisbonne ~ Monsaraz (Port) 
3900 km de pistes et petites routes 

C’est « propres comme des sous neufs » que nous chevauchons à nouveau nos motos ce matin. Après six intenses journées de roulage jusqu’à Lisbonne, nous aurons bien su profiter de notre journée de repos dans la capitale du Portugal. Le soleil était de la partie hier et nos vêtements, lavés, n’auront pas mis bien longtemps à sécher. 
Nous prenons plein Est. Jusqu’au complexe portuaire de Setúbal, la route est franchement moche. Les feux tricolores et les rond-points se succèdent. Les tours-dortoirs également.

Le 8ème campement …

Entre Águas de Moura et Cabrela, c’est déjà mieux. La petite route qui sépare ces deux petits villages passe au travers d’une zone humide où les bovins et les cigognes font un brin de causette.
Une première longue piste nous tend les bras. Allons-y ! Elle est très large, bien empierrée et nous pouvons franchement mettre du gaz. Les 100 km/h sont vite dépassés…
Plus loin, en traversant le village de São Cristóvão, j’aperçois sur ma droite au détour d’une ruelle une chapelle bleue et blanche vraiment mignonne. Thibaut l’a repérée également. Nous y ferons une halte, à l’ombre d’un grand arbre.

Une femme âgée, toute vêtue de noir marche en direction du cimetière aux tombes de marbre blanc, un bouquet de fleurs des champs à la main. Dans le reste du village, il n’y a pas âme qui vive.
Nous poursuivons. Toujours par les pistes, nous nous rendons au Cromlech-dos-Almendres.

Un ensemble de pierres levées se trouve là, au milieu des oliviers et des chênes liège. Il fait vraiment très chaud et le temps tourne à l’orage. Partout, des éclosions d’insectes créent des nuages de petites bêtes qui ne trouvent rien de mieux à faire que de venir s’écraser sur nos visières.

À midi, nous sommes arrivés à Evora. Cette ville, inscrite au Patrimoine Mondial de l’Unesco renferme des trésors d’architecture. Nous déjeunons en terrasse sur la place centrale cernée de belle bâtisses, à l’ombre de grands parasols.
Repus et quelque peu sonnés par la chaleur qui devient étouffante, nous décidons d’aller trouver de la fraîcheur dans la Capela dos Ossos. C’est une chapelle extraordinaire. Elle est tapissée de centaines de crânes, de fémurs, de tibias et de bien d’autres ossements humains !
Retour dans la fournaise. Notre trace nous mène vers le lac d’Alqueva. C’est l’un des plus grands lacs de retenue d’Europe. Son contournement, par les pistes, nous occupera tout l’après-midi.
Le temps d’une ondée orageuse, nous faisons une pause dans un bistrot accolé à une station-essence. Un paysan arrivé là au volant d’un antique pick-up pour y faire le plein entame un duo chanté avec un gamin. Moment magique.
En fin de journée, nous choisissons d’établir notre campement sur les rives du lac, tout près et en contre-bas du village de Monsaraz. Les tentes sont montées rapidement. Je me jette à l’eau un peu à l’écart pour un bain bien mérité. C’est alors qu’en mon absence un chasseur qui se prétend propriétaire des lieux intime Thibaut et Olivier de déguerpir. Grrr !
La nuit est presque déjà tombée. Nous planterons à nouveau nos tentes, à quelques kilomètres de là, toujours en bordure du lac. Espérons cette fois que nous ne serons pas dérangés !
À suivre … Zitouni…

Bientôt les aventures de Zitouni en Islande …

  Laissez-moi un “com” et/ou retournez à l’  ACCUEIL   pour voir les précédents articles !

7 commentaires sur « Chronique aventure ibérique 2018 ~ Zitouni ~ 8e étape … »

  • Coucou Claude,

    voilà un voyage qui leur laissera de beaux souvenirs très colorés et en pleine nature!

    Les crânes sont plutôt inattendus, mais bon, ça fait couleur locale!!

    Bonne fin de weekend et amitiés.

  • Merci beaucoup pour la suite de cette épopée , le récit est toujours passionnant et le photos superbes . Tres étonnante en effet cette chapelle ossuaire .

    Bonne journée

    Bises

  • Toujours d’aussi belles photos, les casques sur les pierres j’aime beaucoup, les champs fleuris aussi. 

    Je crois qu’il va falloir inventer des essuie-glace pour les visières. 

    A bientôt pour la suite. 

  • Dommage qu’il y ait toujours un grincheux quelque part qui cherche à faire valoir ses droits…

    Mais la balade continue avec succès… à bientôt pour la suite !

  • De très belles photos, j’aime bien les casques sur les rochers.

    Vilain, le monsieur qui leur a fait enlever leurs tentes !

    Bon début de semaine, un peu frais, mais du soleil !
    Bisoux, cher claude

  • Bonsoir Claude. J’avais chaud juste à regarder les jeunes au gros soleil et habillés avec les vêtements de motards.

    Ouf qu’ils devaient avoir chaud.

    Mais quel malappris que ce monsieur se disant « maîtres de lieux » cela le dérangeait en quoi que 3 hommes, montent leur tentes là. ? Il y a vraiment des humains au coeur de pierre.

    Ça fait drôle de voir des murs montés avec des têtes et des os humains. Plusieurs riraient de se voir  » exposé » là.

    Merci pour la rubrique. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.