Retour sur les lieux de vie de mes 14 ères années …

Trois lieux de vie durant mes 14 premières années … 3/3 …

Le Fuilet et plus particulièrement les Recoins près desquels vivaient mes grands parents maternels, endroit qui fut mon terrain de jeux pendant mes 10 premières années me rappelle les potiers et les glaiseux qui extrayaient la terre glaise pour faire des tuiles et des pots à fleurs …

Situé au cœur des Mauges, le village potier du Fuilet n’est pas un lieu initialement destiné au tourisme. C’est un endroit où vivent et travaillent des potiers depuis de nombreuses générations. Aujourd’hui, outre les productions des huit ateliers, on peut y découvrir des savoir-faire, des traditions et un environnement particulier généré par le travail de la terre jaune du Fuilet.

Pour les tajines …

Le Fuilet, terre d’argile
Réputé pour sa terre argileuse aux reflets ocres, le village du Fuilet bénéficie d’une tradition potière forte. La Maison du Potier perpétue cette histoire grâce à des visites ludiques et des ateliers de découverte de l’argile. Une richesse économique mais aussi paysagère avec les carrières, les landes, les forêts où longent les rives de l’Evre.

 

Préparation de l’argile :
On gratte un peu la terre végétale et on trouve cette argile jaune.
Mais il faut encore la nettoyé pour l’utiliser.
Autrefois, on la réduisait en poussière en passant dessus avec des rouleaux de pierre entrainés par des chevaux.
On ajoutait de l’eau et on pétrissait le mélange pour obtenir une pâte homogène.

Ce travail était très manuel et laborieux.
Aujourd’hui, ce sont des machines qui réalise ce travail.
Tout d’abord le distributeur écrase les plus grosses mottes et les envoie dans « le désagrégateur »
Ce sont deux rouleaux ou l’argile va s’engouffrer pour en ressortir émietté.
Elle continue sur un tapis qui va la faire tomber dans une cuve remplie d’eau.
Elle va être bien mélangé puis passé dans un tamis pour en extraire tous les cailloux, racines et impureté.
On obtient de la bouillie que l’on appelle « barbotine ».
Celle-ci va être envoyé en pression dans des « filtre-presse » pour enlever l’eau et on va obtenir après 6 à 7 heures de travail de la machine des « plateaux »
Ceux-ci vont être passé dans la « boudineuse » plusieurs fois
et la enfin on obtiendra une pâte homogène et lisse que l’on pourra modeler et tourner.

Laissez-moi un “com” et/ou retournez à l’  ACCUEIL  pour voir les précédents articles !

 

11 commentaires sur « Retour sur les lieux de vie de mes 14 ères années … »

  • Ton post me rappelle mes années d’étude aux arts appliqués, on y travaillait l’agile et l’émail et il me reste une ou deux petites créations en souvenirs…

    Bonne journée

  • Coucou Claude,

    me voici à visiter mes amis et amis. L’endroit est vraiment très agréable à visiter. J’aime beaucoup de tels lieux. J’espère que ton été  été bien rempli? Gros bisous, excellent week-end et à bientôt

  • Bonjour Claude. J’adore tous ces beaux travaux, surtout les pots avec une forme d’animal. C’est bien que le travail soit moins pénible aujourd’hui pour débuter les travaux et pour pouvoir manier ensuite cette belle glaise et en faire des merveilles.  Merci pour la visite.

     

    Ginette

  • Je ne connaissais absolument pas les poteries de cet endroit, c’est joli. 

    Je connais celles de Vallauris mais la dernière fois que j’y suis allée il y avait de moins en moins de magasins et de potiers, l’un d’eux m’a expliqué qu’il n’y avait plus de terre sur place et que l’extraction était interdite. 

    C’est là que Jean Marais avait un atelier. 

    Bonne fin de semaine. 

  • de bien belles choses, alors faut t’envoyer 4 euros pour la visite ?? MERCI en tout cas j’y passerai des heures à tout regarder, c’est magnifique !

    je te souhaite une belle fin de semaine, MIAOU !!!!

  • De magnifiques objets !

    J’adore la statuette qui ne doit vraiment pas être facile à réaliser dans une telle matière …

    J’avais deux superbes vases en barbotine, hélas, mon chéri en a cassé un.

    Bonne fin de semaine et fin du mois, avec un temps mitigé, comme mon moral !
    Les problèmes de thyroïde sont affreux pour les sautes d’humeur …
    Bisoux, cher claude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.