Chronique aventure ibérique 2018 ~ Zitouni ~ 10e étape …

Espagne/Portugal … Étape 10 Benquerenças (Port)~ Monsagro (Esp)
3900 km de pistes et petites routes 

Nous quittons presque à regret notre campement. Nous serions bien restés là quelques jours tant l’endroit était plaisant. Mais nous devons poursuivre …
Quelques dizaines de mètres n’ont été parcourus que déjà nous devons franchir un premier gué. Et tout comme une longue piste nous avait menés jusqu’ici, un autre beau chemin, plus pentu nous permet de rejoindre le goudron.
Jusqu’au barrage de Santa Águeda, nous allons sillonner une multitude de belles pistes. Le relief est modéré, mais à partir de là, ça va se compliquer.

L’espace est exigu, l’herbe rare et les cailloux nombreux …

Nous pénétrons à nouveau dans les contreforts du massif de l’Estrela. Près de São Vicente da Beira, nous nous engageons sur une piste de crête. Et comme elle ne comporte aucune intersection avant son débouché sur la route, je laisse Olivier et Thibaut ouvrir la marche.
Soudain, mes deux compagnons de voyage stoppent net !? Devant eux… une descente leur parait vraiment très raide. 

Effectivement, elle l’est. Mais c’est surtout la grimpette, en face qui les inquiète. Il faut dire qu’il y a de quoi…
J’analyse la situation. Je devine tout en bas une piste secondaire qui semble contourner la montagne.
Je décide d’aller y jeter un coup d’œil, tout en me disant que si elle ne mène à rien, il me sera toujours possible de rebrousser chemin.

Arrivé au fond du trou, je remarque ce petit panonceau où il est écrit : « radicale » !!! La grimpette l’est, assurément.
Par chance, la piste latérale que j’avais repérée va nous permettre de nous affranchir de la difficulté. Depuis le sommet de la colline que je viens de contourner, en faisant de grands gestes j’indique comme convenu à Thibaut et à Olivier qu’ils peuvent me rejoindre par le même chemin. Je pense qu’ils ne sont pas prêts d’oublier le moment où ils se sont élancés dans cette descente …
En toute fin de matinée nous faisons une halte au Mont Torre, point culminant du Portugal. L’horizon y est dégagé. Mais très vite une nappe de brouillard vient lécher les roches. Quelques photos sont prises et, sans plus attendre car il fait tout de même frisquet à cette altitude et que nous avons faim nous descendons déjeuner dans la vallée, à Manteigas.
Le ventre plein nous reprenons la route, vers l’est et la frontière espagnole.
En fin de journée nous pénétrons dans le Parque Natural Las Batuecas-Sierra de Francia. Le ciel s »assombrit tout à coup. De gros nuages d’orage se forment …
Un peu dans la précipitation, nous arrivons enfin à l’endroit que j’avais visé pour y établir le campement pour la nuit. L’espace est exigu, l’herbe rare et les cailloux nombreux près de ce vieux pont… Plus le temps de chercher, il faut planter la tente pour se mettre à l’abri !
L’orage, violent, nous confinera chacun dans notre frêle refuge durant plus d’une heure. Les pluies cesseront vers 21h30. Il sera alors temps de dîner. Une bonne soupe chaude sera la bienvenue …
À suivre … Zitouni.

Laissez-moi un “com” et/ou retournez à l’ ACCUEIL pour voir les précédents articles !

13 commentaires sur « Chronique aventure ibérique 2018 ~ Zitouni ~ 10e étape … »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.