François Cacheux, sculpteur … 1/3

Anjou : une exposition intimiste de François Cacheux …
en trois billets … 1/3

« Voyage au pays de l’Apostat »: sculptures et esquisses inédites de François Cacheux exposées à Trélazé.
La femme de l’artiste, mort en 2011, présente une centaine de sculptures jusqu’au 2 septembre 2018 dans les anciennes écuries des ardoisières, une galerie d’art contemporain.

… dans les anciennes écuries des ardoisières.

Gisèle Cacheux y expose aussi, pour la première fois, les esquisses de son mari : « ce sont les coulisses de la création, et je crois qu’il n’aurait pas été d’accord pour qu’on les montre ». Pour lui, c’était son intimité, ce qui était le plus personnel. Il montrait des bronzes, ce dont il était le plus fier, mais les plâtres, c’est autre chose…
François Cacheux était attaché à la beauté du vivant. Il s’était intéressé aux femmes et à leur beauté, notamment avec ses danseuses. La fragilité et la puissance de leurs corps sont retranscrites dans ses bronzes : « cette tension se ressent dans la sculpture », commente Gisèle Cacheux.
L’artiste a célébré la diversité de la vie en représentant des danseuses, mais aussi les grands hommes du XXe siècle, comme Jean Moulin. En 2019, certaines de ses œuvres seront vendues.

Laissez-moi un “com” et/ou retournez à l’ ACCUEIL pour voir les précédents articles !

15 commentaires sur « François Cacheux, sculpteur … 1/3 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.