Montjean/Loire et son passé … 1/2

Riche de son passé industriel et portuaire …

Riche de son passé industriel et portuaire, Montjean-sur-Loire possède encore de nombreux souvenirs de cette époque.
Montjean-sur-Loire fut par le passé un port très important et une cité industrielle active principalement axée sur la production du charbon et la fabrication de la chaux. La culture du chanvre représentait également une grande richesse, sans oublier la viticulture et la pêche. Les traces de ce passé florissant sont nombreuses dans la cité. Nous allons les découvrir !

Le chevalement de la Tranchée …

UN PEU D’HISTOIRE …
Montjean au temps des mariniers, patrimoine industriel et fluvial … Montjean-sur-Loire fut, par le passé un port très important et une cité industrielle active principalement axée sur la production de charbon et la fabrication de la chaux.

C’est à la moitié du XIXème siècle que son activité industrielle et fluviale atteint son apogée. En effet, en 1850, le port de Montjean était le premier port de Loire, grâce à la production de chaux qui était destinée aux marchés agricoles bretons.

Autour de Montjean, lorsqu’on se promène dans la campagne, on découvre d’étranges constructions, grandes tours rondes et creuses qui souvent s’appuient sur une butte de terre, ou s’adossent à un coteau. Ce ne sont pas des châteaux-forts mais des fours à chaux. Le dernier s’est éteint à Montjean en 1962. La culture du chanvre représentait, quant à elle, une autre grande richesse. La culture de cette plante s’est arrêtée à Montjean en 1964, suite à la fermeture des corderies concurrencées par le nylon. Le transport fluvial, la production de la chaux et de charbon ont laissé de nombreuses traces dans le paysage montjeannais.

RÉSUMÉ :

L’église Saint Symphorien est bâtie (1858-1864) sur les ruines de l’ancien château de la commune suivant les plans de l’architecte Heulin. De style néogothique, l’’église surplombe la commune.
Les fours à chaux sont légions à Montjean-sur-Loire. On en dénombre pas moins de 24. Châteaupanne, le plus emblématique des sites chaufourniers de la commune est inscrit aux Monuments Historiques, il comprenait 5 fours à chaux et une carrière de calcaire. Actuellement, cette dernière est encore en activité.
Le chevalement de la Tranchée  est un ancien puits minier, ce monument marque le paysage au bord de la Loire. Son rôle était d’extraire le charbon du gisement situé à 175 m de profondeur. C’est ce charbon qui alimentait la batterie des fours à chaux.

Laissez-moi un “com” et/ou retournez à l’ ACCUEIL pour voir les précédents articles !

10 commentaires sur « Montjean/Loire et son passé … 1/2 »

  • Bonjour Claude

    étonnants ces fours à chaux, je n’en n’ai jamais vu

    Une belle balade, de jolies sculptures sur tes pas

    Merci pour ton partage

    Bises, bonne soirée

  • …vraiment calme et paisible cette balade même si on rencontre de grosses bébêtes!

    Bises du soir

    Mireille du sablon

  • Un endroit intéressant avec une histoire à connaître, j’aime bien toutes les sculptures disposées le long de l’eau…

    Bonne soirée

  • Les pierres nous parlent d’un temps que les moins de… C’est toujours intéressant de connaître l’histoire d’une ville. Merci.
  • A voir et à visiter, effectivement. Beaucoup de décorations, de sculptures dans le coin et le bord de la rivière est charmant. Excellente journée pour toi, Claude.
  • C’est toujours intéressant de découvrir le passé de certains lieux… les choses et les modes changent au fil des siècles, mais les pierres restent…

    Bonne journée

  • Merci pour ces superbes photos avec de belles rencontres, le minou sur le mur pendant que toutou attend patiemment et belles sculptures en pierre.

    Bon début de semaine, avec la douceur qui revient.
    Mais le moral, lui, pas top …
    Bisoux, cher claude

  • jolies photos malgré le ciel bien gris. Je fais une pause commentaires de trois semaines mais passerai vous lire pour préparer Noël et m’occuper de mes petites filles pendant les vacances scolaires. Joyeuses fêtes. Bisous

Les commentaires sont fermés.