Le monde tragi-comique de Joël Baudouin … 1/2

Joël Baudouin ne se définissait pas comme un être objectif … 

Joël Baudouin (1930-2013), Peintures, céramiques
Joël Baudouin, né en 1930, est le fils d’Henri Baudouin (1900-1993), éleveur angevin de purs-sangs. Il fréquente quelques temps les Beaux-arts d’Angers et suit un apprentissage avec le céramiste et peintre angevin Paul Maudonnet.

carnaval surgis des enfers de l’inconscient … ou
Arcimboldo moderne …

Il monte ensuite à Paris où il devient l’élève du peintre André Lhote et de Fernand Léger dans les années cinquante; il suivra également les cours du sculpteur Zadkine à l’Académie de la Grande Chaumière, célèbre foyer historique de la vie artistique et intellectuelle de la capitale.
En 1952, il passe un an en Haute-Égypte à Garagos (non loin de Louxor) où il dirige un atelier de poterie avec Robert de Montgolfier.
Il s’installe en 1957 comme céramiste à Vallauris où il produit notamment plusieurs sculptures monumentales. II y fréquente Roger Capron qui participa dès 1948 à la renaissance de la céramique à Vallauris …

… mettant en oeuvre la devise de son maître René Gabriel : “Faire du beau à la portée de tous”.
II y rencontrera également Pablo Picasso qui s’était installé à Vallauris y demeurant jusqu’en 1955, mais revenant régulièrement les années suivantes. Durant cette période, Picasso a réalisé de nombreuses sculptures et peintures dont Guerre et Paix, une des œuvres majeures de cette période.
Il se lancera également dans une intense production céramique, renouvelant et bouleversant profondément le langage créatif dans ce domaine.
En 1960, il quitte Vallauris et va s’installer à Durtal dans le Maine et Loire. Il mène alors de front le métier de céramiste et de peintre. Il crée à la fin des années soixante la marque Les Grès du Maine et les ateliers de Durtal emploient dans les années soixante dix une cinquantaine de personnes et exportent dans le monde entier une gamme de carrelages en grès émaillé. En 1982 il revend la marque Les Grès du Maine au breton Raymond Josse qui démonte les ateliers pour les installer à Plancoët.
Il poursuit sa carrière de céramiste dans les années quatre vingt et devient pendant quelques années le designer des Terres cuites des Rairies. À partir de 1995, il se consacre exclusivement à la peinture et continue de produire des sculptures en céramique émaillées. Cheminant toute sa vie en dehors des écoles et des courants il laisse une œuvre picturale inclassable aux forts accents surréalistes. Il se reconnaîtra par ailleurs dans le qualificatif de baroque que certains lui attribuent. Autour de thématiques souvent teintées d’humour, il mène une recherche de coloriste et s’exprime le plus souvent dans des grands formats … Je vous laisse juge …

   Laissez-moi un petit mot ! … Merci …

Les 8 commentaires Déposez votre commentaire ...

  1. GinetteD /

    Bonsoir Claude. Pas certaine que j’afficherais un de ses tableaux dans mon salon, mais j’aime élargir mon horizon. Merci

    Au plaisir

     

  2. nicole81occitanie /

    Bonsoir

    je survole et reviendrai

    bises

  3. giselefayet /
    Inclassable en effet cet artiste , le monde de la guerre y est tres bien vu , j’avoue avoir bien ri en voyant certains tableaux d’autres par contre m’ont fait froid dans le dos

    Merci de nous avoir fait connaitre le monde de Joël Baudoin

    Bon lundi

    Bisous

  4. chatou11 /
    Bonjour Claude, je ne connaissais pas ce peintre et je pense que si j’avais vu ces peintures il y a 20 ans cela ne m’aurait pas plu mais maintenant je suis très ouverte à toute forme d’art. Et je dois dire que j’aime assez ce qu’il fait.

    Merci pour ce partage je suis toujours avide d’apprendre.

    bon début de semaine et plein de bises audoises

    chatou

  5. Lucky Ozz /
    Un style très varié, vif et plein de couleurs. Je n’aime pas tout, mais beaucoup sont très intéressants…

    Bonne journée

  6. mireille du sablon /
    ..un artiste à connaître mais à part certaines « maternités », le reste me met mal à l’aise…

    Bises du jour,

    Mireille d Sablon

  7. dom /
    Tout n’est pas beau, mais au moins, c’est coloré !

    Je crois qu’il faut quand même avoir des idées biscornues pour créer de telles « choses » …

    Mais ne dit-on pas que les vrais artistes sont fous ?

    Il doit donc falloir l’être un peu aussi pour les apprécier …

    Bon début de semaine …
    Bisoux, cher claude

  8. Martine85 /
    La beauté est subjective. Je n’aime pas vraiment ces tableaux qui me mettent mal à l’aise. Heureusement pour les artistes il en faut pour tous les goûts.Nous avons nos petites filles avec nous. Je serai en pause visite blogs pendant 3 semaines. Des articles sont programmés sur mes blogs . Étant prévoyante, j’ai toujours un mois d’avance voire 2. Bon mois d’août.

Laisser un commentaire