Zitouni et Seb … Amérique du Sud … 5/27 étapes

  6700 km A.Sud … Zitouni nous raconte ~ Catamarca / San Miguel de Tucuman … 

2 petits rectificatifs avant de commencer la chronique :
– il fallait lire dans le récit précédent que nous avions faim, pas fin, même si c’était la fin de l’étape d’hier où il fallait lire que nous avions faim, pas fin, même si c’était la fin de l’étape d’hier où il fallait lire …
– Ici, on ne parle pas d’hacienda mais d’estancia, même si c’est la même chose mais que ça ne s’écrit pas pareil. L’inverse est vrai aussi. Qui peut le plus peut le moins, vous l’aurez compris …

Après un bon petit déjeuner pris au son de la musique bouddhiste dans notre « hôtel résidence de bien-être spirituel et corporel », nous prenons la route, toujours vers le nord. Direction San Miguel de Tucuman.
Le plein est fait, mais 2 tentatives infructueuses de retrait d’argent nous ferons bien perdre 1h ! On verra ça ce soir, au Hilton Garden Inn, excusez du peu.
Nous débutons la journée par une belle portion de route sinueuse en moyenne montagne ! Ça faisait un bail que cela ne nous était pas arrivé. Les vallons sont encore couverts de buissons qui piquent, mais plus pour longtemps.
Après un gué où nous faisons une pause photo, nous attaquons la piste. Elle est assez large et bien entretenue. Elle s’élève rapidement et les pâturages argentins typiques font leur apparition. Les arrêts « points de vues » vont se succéder. Nous étions en manque.
Mais pas un argentin à l’horizon. Que des vaches et des chevaux …

Les arrêts « points de vues » se succédent …

Nous allons ainsi parcourir environ 60 kilomètres, sur une rive d’un rio, puis sur l’autre.
Au débouché de cette piste qui restera LE morceau de la journée, il est 13h. C’est la bonne heure pour déjeuner. Raté ! Une fois de plus, il nous est impossible de trouver un restaurant, un bar ou même une épicerie. C’est quand-même pas croyable !
Toutes les rues sont vides. Les locaux sont barricadés derrière leurs hautes grilles et leurs barreaux aux fenêtres. C’est après nous être engagés sur une seconde piste et après avoir traversé un ruisseau que nous décidons de manger ce qui nous reste de la veille : 1 pomme et 1 morceau de pain sec chacun ! (comme les gendarmes mobiles en France) C’est pas ça qui va nous faire grossir.

Rapidement nous reprenons la piste … mais pas pour bien longtemps. Elle a été emportée par un torrent d’orage. Impossible d’aller plus loin.
La fin de journée va être bien monotone. Entre champs de cannes à sucre et hameaux miteux, rien de bien sympathique. Et nous avons 200 kilomètres à faire.

L’arrivée sur San Miguel de Tucuman est spéciale. On dirait une ville en guerre. Les routes sont défoncées, de l’eau ruisselle, venant d’on ne sait où, des bouches d’égouts sont manquantes rendant la circulation hyper dangereuse. De la saleté partout, des bâtiments en ruine, des rues qui craignent un max… vite, le Hilton !
L’hôtel surplombe un gigantesque casino, planté là au milieu de la zone. Le contraste est saisissant.
Dehors un groupe joue un air de rock, il va être l’heure d’aller dîner. C’est que nous commençons vraiment à avoir fin du coup, avec le ventre quasi-vide depuis ce matin ou presque.
Espérons que demain sera meilleur…
Seb et Zitouni

   Laissez-moi un petit mot ! … Merci …

Archives étapes …

1e Paris/Santiago du Chili2e Santiago / Mendoza3e Mendoza / Villa Union
4e Villa Union / Catamarca5e Catamarca / 
San Miguel de Tucuman

 

Les 14 commentaires Déposez votre commentaire ...

  1. GinetteD /

    C’est beau d’être jeune. Les  » plus vieux , eux, peuvent lire en mangeant à leur fin…….

    Au plaisir  de continuer de vous suivre.

  2. Claire-Cerise /
    Mésaventures qui ne donnent pas trop envie d’aller voir de plus près. Mais peut-être que cela laissera qq souvenirs originaux. Bizh
  3. AnnickAmiens /
    En plus il faut supporter la faim et tout ! c’est vraiment l’aventure avec un grand « A » !

    Je les admire beaucoup !

    Paysage très beau avec tout ce qu’il faut pour faire de bien jolies photos.

    Merci du partage

    Gros bisous

  4. Malou /
    Quel voyage ! Il faut ne pas avoir peur du danger…être un peu insouciant pour bien apprécier !!! Mais quelle folie et…quels beaux souvenirs à raconter…merci pour ces beaux reportages qui sentent la jeunesse et l’enthousiasme ! Je n’étais pas inscrite à ta NL, je viens de le faire…tes articles sont très intéressants ! Bonne soirée…Malou
  5. mireille du sablon /
    …quelle aventure, je les trouve bien courageux!

    Bises du jour de Mireille du Sablon

  6. Nell /
    C’est ça l’aventure et elle est menée tambour battant et ventre creux. Gros bisous, Claude, et merveilleuse journée
  7. chatou11 /
    Toujours de la vrai aventure mais avec le ventre creux, çà ne doit pas être facile. Heureusement il y avait une bonne restauration qui attendait le soir. Des paysages immenses, de l’eau claire et une vache qui a bien de l’herbe sous les pattes.

    Merci pour le partage Claude, bon début de semaine et bises vers Angers.

    chatou

     

  8. giselefayet /
    De beaux paysages sur ces routes qui serpentent et visiblement un terrain de prédilection pour les vaches et les chevaux . Etonnante la photo avec la vache dans une eau pleine de lentilles .

    Une étape qui n’a pas été marquée par un accueil chaleureux des autochtones , peut être la suivante .

    Bonne journée

    bisous

     

  9. Lucky Ozz /
    Voilà l’aventure, la vraie avec ses hauts et ses bas… beaucoup de bas d’ailleurs ! lol !

    Bonne journée

  10. DD /
    Bonjour Claude

    Les paysages sont magnifiques mais en effet il ne faut pas tomber en panne … ni avoir faim !!!

    Merci pour ce joli partage

    Bises, bonne journée

  11. claudielapicarde /
    Une étape qui ne restera pas dans les mémoires pour l’accueil des autochtones et la nourriture mais les photos sont belles.

     

  12. dom /
    Les photos sont magnifiques mais, dis donc, quelle galère !!!

    Et toujours, à la fin du récit, le problème de faim … 😉

    Bon début de semaine … fraiche …
    Bisoux, claude

  13. Martine85 /
    Jolies photos. Belle semaine. Bisous.
  14. lylytop /
    eh bien dis donc c’est pas marrant cette sortie longueeeeeeeeee, en plus la faim avant la fin de la piste mais au bout l’hôtel, ouah ! quel aventure

    bises amicales

    lyly

Laisser un commentaire