Zitouni et Seb … Amérique du Sud … étape 10/27

 6700 km A.Sud … Zitouni : ~ journée à San Pedro de Atacama / Calama …

Encore une bien belle journée, sous le soleil, mais pas avec de chaudes températures ! Moins de 0°C ce matin au départ, et comme nous étions assez hauts perchés toute la journée (une pointe à 4370m), nous avons plafonné à 16°C.
Tels des lézards, nous sommes redescendus en ville pour déjeuner et nous réchauffer un peu : 26°C !
Nous devions faire plus de 250 kilomètres de piste. Mais vu l’état pitoyable de celle que nous avons empruntée en début de journée pour nous rendre dans la Valle del Tatio (avec ses geysers), et qui est LA piste touristique… nous nous sommes dit qu’après le dernier site, à l’endroit où les bus font demi-tour, elle ne devait pas être bien fameuse.
Nous avons donc décidé de faire : S.P. de Atacama / Valle del Tatio / S.P. de Atacama pour déjeuner / Calama par la route principale. Soit pas plus de kilomètres.
Direction donc la Valle del Tatio. Au fond, à l’horizon, un volcan crache des jets de vapeur. Des vigognes gambades à gauche, à droite et… sur la chaussée. Elle sont sympa ces bestioles. Dans les ruisseaux, le blanc de la glace concurrence celui des résurgences de sel.
A mi-distance de la vallée, un hameau historique bien conservé nous offre à voir une belle chapelle aux murs de pisé.
Tout au bout de la piste, la Valle del Tatio : déception !
Quelques geysers asthmatiques crachent de minuscules gerbes d’eau bouillante. Rien à voir avec les geysers du Parc National de Yellowstone, aux USA.

Chaud ! Chaud ! …

D’autant plus déçus que tous les trous d’eau sont entourés de moches pierres peintes en rouge. Grrr !
Mais bon, au moins, ceux-là ne puent pas l’œuf pourri et comme nous sommes seuls ici, ça va. Nous passons un bon moment.Une piscine avec cabines a été aménagée sur le site. Le bassin est alimenté par une source d’eau chaude qu’on voit en bas à droite de la photo (tâche blanche).

Sur le parking, je remarque une paire de… (photo 7218)
Moi, je viens de vérifier, je les ai toujours. Et Seb me dit que ce n’est pas à lui non plus.
Un touriste distrait aura perdu les siennes après son bain ou en frottant trop fort avec sa serviette…

Vers 14h, nous sommes de retour à S.P. de Atacama. Nous y avons pris nos petites habitudes. Parking, restaurant… mais pas la charmante réceptionniste en passant devant l’hôtel de cette nuit. Dommage.
Nous prenons ensuite la route vers Calama, celle qui traverse tout le désert. C’est l’endroit le plus sec de la planète ! Flippant.

Calama est une ville dédiée à l’extraction (mines et pétrole). Donc c’est moche.
Notre hôtel est construit en planches, recouvertes d’un simple crépi blanc. Combien de temps cela tiendra… mystère.
Nous avons eu du mal à obtenir un extra-bed car la chambre ne comportait qu’un lit qui prenait déjà beaucoup de place. Mais c’est surtout quand j’ai dit que je ne voulait qu’un matelas au sol que les 2 femmes réceptionnistes ont mis énormément de temps à accepter ma requête. Elle voulaient absolument faire rentrer dans la chambre le bois de lit. Et je savais que c’était impossible. Nous n’aurions pas pu ouvrir et fermer les portes. Elles ont dû appeler la chef pour demander l’autorisation d’accepter ma demande. Bilan : au moins 3/4h de négociation espagnol vs français pour 1 matelas.
Pas de restaurant dans l’établissement. Nous nous apprêtons à ressortir dîner.
Et demain… on va voir la mer ! Le Pacifique ! Ça va déchirer…
Bises à toutes les femmes … Seb et Zitouni

      Laissez-moi un petit mot ! … Merci …

Les 11 commentaires Déposez votre commentaire ...

  1. giselefayet /
    Merci pour ces superbes photos , un régal les premières avec cette végétation aérienne et ce cours d’eau . Un récit plein d’humour que j’apprécie toujours autant .

    Bonne soirée

    Bisous

  2. sylvietoutcourt /
    Coucou Claude,

    il faut savoir qu’en allemand les locutions ne font qu’un mot par ex: le gâteau forêt noir se dit:

    Kirschenswartzwaldtorte (cerise, noir bois, tarte ou gâteau) et on attache le tout et il n’y a plus qu’un mot.

    Bon il faut attendre le fin pour savoir de quoi on parle!

    Bonne soirée et amitiés. Et Zitouni ça lui plat toujours,c’était beau.

  3. Nell /
    Coucou Claude,

    encore un magnifique dépaysement dans des endroits où les pieds ne m’emmèneront jamais. C’est tellement chouette de voir tout cela. Un grand merci à vous tous pour ces magnifiques paysages. Belle fin de journée pour toi

  4. annick.amiens-eklablog.com /
    De bien jolies photos dans ce monde étrange, aux teintes et aux paysages vraiment fabuleux. Parfois très surprenant quand même ! 🙂
    La grande aventure continue ! quelle chance de visiter ainsi la planète terre  !!!

    Gros bisous

  5. sylvietoutcourt /
    Coucou Claude pour Zitouni,

    des paysages étranges mais merveilleux, ça donne envie quand même de les connaître même si on sait que ce n’es pas possible. Une splendide aventure.

    Vous ne le regretterez jamais.

    Amitiés Claude.

    Sylvie

  6. claudielapicarde /

    Comme ça les geysers sont rachitiques et elles servent à quoi les pierres rouges, ils ont peur que vous ne les voyez pas. 

    Pas mal l’épisode du matelas !

    Bonne route.

  7. Daniel /
    Bonjour
    Un beau voyage virtuel très intéressant !
    Merci et bon dimanche
    Daniel
  8. Claire-Cerise /
    Joli récit, bien qu’un peu négatif tout du long, mais ça nous fait voyager et découvrir des endroits où nous n’irons jamais ! Alors merci du partage ! GBizhous.
  9. dom /
    De superbes photos comme d’hab mais je trouve la 7218 bien velue …

    Bon dimanche, malgré ma tristesse : une aminaute est décédée …
    Gros bisoux

    dom

  10. GinetteD /

    Ah les geysers , c’est vrai que ça ne sent pas très bon. On a vu ceux de Yellowstone il y a quelques années. 

    J’ai cherché la photo  7218,,,mais pas trouvée :-)))

    Paysages magnifiques, On est complètement dans un autre monde.  Merci, j’adore ces récits.

     

  11. lemenuisiart /
    Un pur régal que ton voyage, j’ai bien profité du diaporama

Laisser un commentaire