Une journée de bonheur … 2/2 fin

La cale sèche du chantier Lemarchand dans la baie de la Landriais

Nous avons profité de notre passage en baie de Rance pour aller visiter un monument historique particulier.

Les constructions navales de la Landriais créées en 1850 par Louis Saubost prirent de l’importance à partir de 1880. Cette année là le constructeur abandonne son affaire à son gendre François Lemarchand, capitaine au long cours, homme intelligent et entreprenant qui modernisa l’outillage et les méthodes de travail.
La grande pêche àTerre-Neuve crée alors une demande importance en matière de construction et de réparation de navires. Saint-Malo dispose de cales de construction en quantité suffisante mais n’as rien en matière de réparation.

La cale sèche du chantier Lemarchand … MH

Lemarchand sait que l’ampleur de la marée lui permet d’amener presqu’en haut de grève, devant son chantier, un bateau de 4 mètres de tirant d’eau. Il décide d’y construire une cale sèche : 45 m de long, 10 m de large, 5 m de hauteur, fermée du côté du large par des portes similaires à celles d’une écluse pour empêcher la mer d’entrer.
Commencée en 1905, la cale fut mise en service dès 1910 et fonctionna une trentaine d’année.
A marée haute, les hommes du chantier faisaient entrer le navire qui la mer baissant, venait reposer par sa quille sur la pile de tins, pendant qu’ils l’accoraient sur les parois de la cale. Les portes étaient alors fermées et calfatées, ils pouvaient travailler au sec sur le bateau.

La restauration de l’ouvrage d’art :
Créée en 1990, l’Association des Amis de la Baie de la Landriais s’est donnée pour tâche prioritaire la restauration de la cale sèche afin que soit préservé le souvenir d’un ouvrage dont il n’existe plus aucun autre exemplaire sur nos côtes et peut être au monde. Les travaux de restauration ont débuté en 1996 et l’inauguration a eu lieu 12 années plus tard en 2008. Ces travaux ont été réalisés suivant les plans du professeur Jean Le Bot, avec l’aide financière de la fondation Langlois, de la direction Régionale des affaires culturelles (DRAC), du Conseil Général d’Ille et Vilaine, de la fondation du Patrimoine, du Mécénat privé et de tous les membres bénévoles de l’association. Assoc des Amis de la Baie de la Landriais ~ Mairie du Minihic 35870

Nous terminons notre visite par les parcs à huîtres de Cancale …

  Laissez-moi un petit mot ! … Merci …

9 commentaires sur « Une journée de bonheur … 2/2 fin »

  • Un très intéressant article avec de très belles photos. Un n grand merci pour ta fidélité, Claude. Excellente fin d’année 2017 et très agréable année 2018 pour toi et les tiens. Nell
  • Une idée géniale cette cale sèche, qui évite l’usage compliqué de grues et utilise les forces naturelles. C’est d’ailleurs étonnant que l’idée n’ait pas été copiée ailleurs…

    Une visite très intéressante !

    Bonne fin d’année

  • Une journée-bonheur effectivement, avec un beau temps pour de magnifiques photos de ce bateau devenu cale sèche, une idée très intelligente et originale.

    J’ai aimé aussi découvrir les alentours, paysages jamais vus et donc, j’apprécie d’autant.

    J’ai même vu une grande ombre … hé hé …

    Bonnes dernières journées de l’année, aujourd’hui pluie et grand vent près de la Manche, Amiens n’en est qu’à 70 km à vol de mouettes !

    Gros bisous

  • Une superbe idée !!!

    Belles photos et belles vues sur les parcs à huîtres !

    Qu’on déguste sans modération, en cette période, surtout quand on a la chance de trouver des cancales !

    Bonne fin de semaine.
    Pas le droit de travailler jusqu’à la fin de l’année ! pfff
    Bisoux, claude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.