Zitouni et Seb … Amérique du Sud … 17-18e étapes

6700 km A.Sud … Zitouni : ~ Santiago du Chili-Arequipa-Chivay 

Santiago du Chili / Arequipa (avion)

Un nouveau tampon vient d’enrichir notre passeport. Celui du Pérou.
Ce matin, c’était réveil à 3h00. Aïe ! Surtout qu’il y avait un changement d’heure au Chili (passage à l’heure d’hiver) et qu’avec les smartphones, on est jamais sûr de rien…
Tout s’est bien passé jusqu’à Lima pour notre premier vol. Ça été un peu la course pour attraper le second vol à Lima. Nous n’avions qu’1h30 et il fallait passer l’immigration dès le sol péruvien foulé, avec aussi l’obligation de récupérer nos bagages pour les enregistrer à nouveau.
Au final, nous n’avons pu souffler qu’1/4h avant d’embarquer pour Arequipa. Chaud, donc !
Le vol a été superbe, avec de très belles vues sur la Cordillère des Andes. Et notamment cette éruption volcanique que nous avons pu vivre en direct, au loin (et c’est tant mieux !). En moins de 5 minutes le panache de fumée s’est élevé de près de 10.000m (estimation Zitouni !) Impressionnant.
L’arrivée à Arequipa s’est faite sous le soleil, avec 25°C au thermomètre.
Petit snack péruvien dans l’aéroport. Il est 15h00 environ. A Lima, il y avait un… Subway !!! Mais nous n’avions vraiment pas le temps de « bouser » nos pantalons avec de la « sauce mustard »…
Notre hôtel est super classe : http://www.casonasolar.com … Une bonne adresse et une excellente situation. Nous devrons quand-même ressortir pour aller dîner, autour de la place centrale.
Arequipa by night… it’s verry nice !!! Une ville super propre, avec des gendarmes à tous les coins de rues. Mais on s’y sent très bien, même la nuit.
Demain… on verra. Bonne nuit … Seb et Zitouni

Arequipa / Chivay

Une journée très spéciale…
Ce matin, l’objectif est d’aller à pieds chez le loueur de voitures (qui n’était pas ouvert hier dimanche) et d’y être à 8h30 au plus tard.
A 8h30, nous sommes à l’adresse indiquée sur le contrat de location.
Le responsable du bouclard arrive : « non monsieur, je ne loue pas de voiture ! ».
Je lui dis : « voyez mon contrat, c’est marqué dessus que c’est ici ?! »
Il s’énnerve… me fait comprendre qu’en fait il en a marre, que ça fait des lustres que ça dure. Lui, il nettoie des voitures, il n’en loue pas. L’adresse a changé il y a longtemps et il n’arrive pas à faire éteindre celle-ci.
Il téléphone au loueur, situé de l’autre côté de la ville en fait. Celui-ci nous demande de prendre un taxi et de venir chercher la voiture.

Attention ! Ne pas trop s’approcher …

Il est 9h15. Déjà 3/4h de perdus.
Un taxi ridicule arrive. Nous parvenons avec beaucoup de difficultés à rentrer dedans. Et encore, nous n’avons pas les bagages, restés à l’hôtel.
Nous exigeons de passer par l’hôtel chercher nos sacs pour ne pas perdre plus de temps. Ça fait ça de plus à rentrer dans la caisse à savon, équipée celle-là d’un becquet arrière pour faire style.
Nous arrivons chez le loueur. Je fais comprendre au patron que le taxi, c’est lui qui le paye, pour commencer.
Il s’exécute et rapidement m’explique qu’il a repris l’affaire il y a peu et qu’il est submergé de messages de clients mécontents qui, comme nous, se sont pointés à l’autre adresse.

Du coup, tout le monde est agacé.
Prise en compte de notre belle Volkswagen « Gol » sombre et toute salissante. Ce n’est pas tout à fait une « Golf » puisqu’il manque le « f ». « f » comme « foudre de guerre ! ». Là, le moteur… y’en a pas. T’appuis… Y’s’passe rien.
Sortir d’Arequipa est une épreuve. Des vapeurs d’essence étouffantes, des flics partout, des ralentisseurs super raides, des camions qui se traînent… vivement les montagnes !

Nous avons dû changer nos plans. Le volcan crache de la poussière qui, avec le vent s’abat pile à l’endroit où nous devions prendre une piste pour nous rendre, par l’ouest, au canyon de Colca. Pas de chance.
Nous montons très vite en altitude par la route principale, donc, jusqu’à pulvériser notre record : 4845m !!!
C’est à ce col routier que se trouve la sorte d’épouvantail visible sur l’une des photos, ainsi que les tas de cailloux superposés.
Peu avant, nous avions pu voir des Alpagas. Les oreilles en arrière…. pas bon du tout. Sauve qui peut !
Peu avant également, nous avions été stoppés un long moment par des gars de la DDE locale (encore eux !). Le chef de chantier est venu vers nous (le mec en bleu, les mains dans les poches… normal) et nous a fait signe qu’il fallait faire demi-tour ?!
Oui, c’est bien gentil, sauf que c’est la seule route !
C’est alors qu’un conducteur local se pointe derrière nous. Blablabla, discussion à n’en plus finir tous deux planqués derrière le pick-up de chantier et, comme par miracle… nous pouvons passer !
Pas net, tout ça. Toute la journée notre progression sera hachée par des arrêts « chantiers ». Pénible.
La descente vers Chivay et le canyon de Colca est magnifique. A Chivay, nous déjeunons dans un grand restaurant à touristes qui fait buffet à volonté. Nous y mangeons très bien, et pour pas cher.
Comme à chaque fois, nous nous débrouillons pour être là où il faut pendant que les touristes n’y sont pas, en jonglant avec les rotations (souvent 1 par jour) des bus qui là, viennent d’Arequipa pour la visite du canyon. C’était le cas dans le désert d’Atacama aussi.
Nous ne croiserons donc pas un seul touriste sur les sites remarquables de toute la journée.
Les paysages sont véritablement grandioses. Nous irons au-delà de la route goudronnée, en nous engageant un peu sur la piste que nous aurions dû emprunter dans l’autre sens. Après le passage d’un tunnel inquiétant car sans aucune lumière, nous sommes bloqués par un gué qui nous semble suspect.
Finalement, nous avons bien fait de ne pas la prendre, cette piste. Nous aurions peut-être dù faire demi-tour à ce même endroit ! Là, il y aurait eu un très gros problème pour rejoindre l’hôtel…
Les photos parlent d’elles-mêmes. Le canyon de Colca, c’est magistral !
En fin de journée, alors que le jour décline, nous avons la chance de voir 2 processions costumées et musicales. Super !
Les boeufs sont de sortie. Les participants se laissent photographier volontiers sans rien demander en échange. Et pas un touriste, à part nous deux.
Nous arriverons à la nuit tombée à notre hôtel.
Demain… direction Puno et le lac Titicaca ! … Seb et Zitouni

   Laissez-moi un petit mot ! … Merci …

13 commentaires sur « Zitouni et Seb … Amérique du Sud … 17-18e étapes »

  • Bonsoir Claude,

    une bien belle promenade en Loir, nous aimons aussi cette rivière mais droit au nord pour nous: Troo Laverdin …et j’en oublie … mais ça ressemble à la Touraine alors qu’en pays auvergnat ça nous change bien.

    Et j’en aime l’atmosphère il y aura des suites avec l’abbaye et le reste du village …

    Bonne soirée et bon weekend.

    Sylvie

  • Bonjour Claude

    J’ai lu les aventures de Seb et Zitouni avec beaucoup d’attention, j’aime beaucoup leur façon de raconter … puis regardé les photos avec admiration, si j’y allais je serais parmi les touristes parce-qu’à l’aventure c’est toujours un peu flippant …. Bravo à eux deux et Merci, on se régale les yeux !!!

    Des paysages dépaysants à souhaits, trop mimi les alpagas … ah oui ça crache si on s’approche trop ! lol ! et étonnants ces champs de cairns … Une jolie Fête, j’adore ces tenues traditionnelles

    Merci pour le partage

    Bises, bonne journée

  • Je veux bien, oui, pour la photo car, justement, ma fille trouvait que ça manquait de lumière !

    Mais tu fais comment ???

    Merci d’avance.

    Bizzz

  • Coucou Claude,

    oui pour la fatigue oculaire j’ai des gouttes aussi, mais pour les conjonctivites allergiques ce sont des gouttes différentes et ça calme les démangeaisons et brûlures.

    Quel beau voyage pour les jeunes j’ai apprécié toutes les photos. J’aime les costumes péruviens ou du genre, c’est beau, coloré à souhait. Quel magnifiques souvenirs cela va être pour eux.

    Douce nuit à toi et amitiés.

  • Quel plaisir de lire le tout. 

    « Comme à chaque fois, nous nous débrouillons pour être là où il faut pendant que les touristes n’y sont pas,  »   

    Je trouve que c’est la vraie façon de voyager.  

    Merci. 

     

  • Un plaisir de lire ce récit avec plein péripéties. De très belles photos. Le Pérou est un pays qui m’a toujours fait rêver.

    Merci pour ce partage.

    Bonne journée Claude et bises audoises

    chatou

  • …j’aime la façon de conter leurs aventures, on s’y croirait presque..j’en ai même frémis devant certaines difficultés…mais que dire des photos, splendides!

    Bises à vous partager,

    Mireille du sablon

  • Les photos sont magnifiques et vraiment très originales !

    Ben, dis donc, que de péripéties, là, ils ont été servis par les aléas …

    Bon début de semaine, après un très bon WE que le soleil est venu éclairer, avec mes zamours : que du Bonheur !
    Bisoux, claude

    PS : tu vas rigoler, mais jolie maman me demande presque tous les jours de tes nouvelles !

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.