Art et Chapelles en Anjou 5/6

Antoine Culcasi peintre/sculpteur à la chapelle Ste Émerance

« Il n’y a en art, ni passé, ni futur. L’art qui n’est pas dans le présent ne sera jamais » (Picasso) … C’est ainsi que j’aborde toujours mon travail.
L’artiste doit être le témoin de son époque.

Présentation de la chapelle et de l’artiste le jour du vernissage
L’histoire raconte que cette chapelle a été construite au XVe à l’initiative de Louis XI qui, atteint lors d’une partie de chasse de violents  maux de ventre, avait invoqué Sainte Émerance, et été guéri.

La légende lie Sainte Émerance, esclave à Rome au IVe, à sainte Agnès sa sœur de lait. Sainte Émerance a assisté au martyre de sa sœur décapitée en raison de sa foi chrétienne. Émerance aurait par la suite été lapidée en 304 après Jésus-Christ alors qu’elle pleurait sur la tombe de sa sœur bien-aimée.

 

Les plâtres expriment le martyre des deux sœurs …

Vous découvrirez sur l’autel de la chapelle une émouvante statue en pierre polychrome de Sainte Emerance portant dans son tablier les pierres de sa lapidation.
La chapelle, construite en 1472, est classée Monument historique. C’est une chapelle de style gothique. Sur ses voûtes de style Plantagenet vous découvrirez des fleurs de lys et les armes de Charles VII – père de Louis XI. Vous pouvez aussi admirer l’autel et son retable de pierre, datant  du XVe, ses pinacles, et sa bordure de guirlandes et d’arabesques.
Cette chapelle, soigneusement entretenue et préservée par les habitants du village, est régulièrement ouverte et accueille toujours des fidèles et visiteurs.

L’histoire de la lapidation de Sainte Émerance m’a conduit à Antoine Culcasi qui est sculpteur, mais également peintre. L’attachement des habitants de la région à sainte Émerance imposait qu’elle soit au centre de l’œuvre de l’artiste.
Antoine Culcasi a magnifiquement relevé ce défi en nous racontant l’histoire dramatique des deux sœurs, de leur naissance à leur mort, des bras de leur nourrice à leur tombe.
Sur l’autel la petite statue de Sainte Émerance se détache modestement en bleu et jaune sur un fond rouge vif. Ce sont ces trois couleurs que l’artiste a utilisé pour illustrer toutes les étapes du drame vécu par les deux sœurs. Ses toiles très contemporaines éclairent d’une lumière particulièrement vive les murs presque nus de la chapelle. A sa manière l’artiste refait le travail des maîtres-verriers du Moyen Age qui racontaient aux fidèles dans leurs vitraux la vie des saints. Alors que nous avons souvent du mal aujourd’hui à déchiffrer ces vitraux, vous comprendrez  tout de suite l’histoire tragique de Sainte Émerance et de sainte Agnès en découvrant ses toiles.

En contrepoint à ces peintures de couleur très vives, des  statues de plâtre blanc évoquent la douleur du martyre vécu par les deux sœurs.
D’une façon totalement différente de ce que nous avons vu à la Croix-Marie, ce travail d’artiste est une remarquable illustration de ce que peut apporter Art et Chapelles aux édifices que nous découvrons.

Laissez-moi un “com” et/ou retournez à l’ ACCUEIL pour voir les précédents articles !

15 commentaires sur « Art et Chapelles en Anjou 5/6 »

  • Je n’avais jamais entendu parler de cette Sainte Emérance. Je préfère les plâtres et j’aime beaucoup la musique de la vidéo. Belle semaine, mon cher Claude et gros bisous
  • De plus en plus difficile de pouvoir visiter ces lieux .

    Emerance un joli prénom qu’une ex collègue de travail avait donné à sa fille , j’espère juste qu’elle aura un meilleur destin.

    Bon dimanche , ah , je pense enfin monter sur Angers en fin d’année , au bout de 4 ans , mais c’est plus simple maintenant pour moi ,car mon fils qui était ici à Fréjus est parti vivre (ils reprennent un commerce via sos villages) en Corrèze donc cela me permet de faire une coupure  côté  trajet

    Bisous

    Lucia

  • L’humain ne calmera jamais son agressivité, même avec des églises et des chapelles !

    Sainte Emérance… encore un nom pas très connu, mais comme disait Machin-Chose, on ne connaît pas tout !

    Bonne soirée

  • Bonsoir Claude. Jamais entendu parler de cette sainte Émérance…ni de sa sœur également. 

    Mais elles semblent vivre encore dans la mémoire de certaines personnes. C’est bien. 

    Merci pour cette visite .

    GinetteD

  • Bonjour, c’est une bonne idée d’en faire des lieux d’exposition, au moins ce patrimoine religieux est conservé, je te souhaite un bon week end,  bisous

  • Je ne connaissais pas du tout l’histoire de cette sainte et de sa soeur , une superbe mise en abyme avec ce sculpteur et peintre . Merci beaucoup pour la découverte .

    Bonne journée

    Bises

  • Une triste histoire. L’homme est barbare ! Mais cette chapelle est belle dans sa simplicité pour expier ces deux crimes et l’artiste contemporain y participe à son heure ! En revanche je n’aime pas ce qu’il fait, histoire de goût ! Merci Claude et GBizhous.
  • Bonjour Claude

    C’est une très jolie chapelle qui en effet mériterait une restauration extérieure

    Bravo à l’Artiste pour ses toiles

    Merci pour la découverte

    Bises, bonne journée

  • Cette chapelle est à découvrir en effet mais que ces tableaux m’intriguent!

    Bises du jour

    Mireille du sablon

  • Je n’aime pourtant pas ce qui est églises et cathédrales mais j’avoue que cette chapelle est vraiment très belle.

    Bravo à l’artiste !

     » Bonne fin de semaine que je vais passer à me reposer …
    J’ai toujours une très forte fièvre et il parait que ce n’est pas la grippe mais un virus virulent et que beaucoup en sont atteints.
    Bien sûr, avec ma chance, j’y ai droit !
    Je vais donc me mettre en pause afin de laisser passer cette saleté, en cessant les visites sur les blogs car ça me fatigue beaucoup en plus de mon dos toujours douloureux lui aussi …
    L’arrivée de l’hiver ne se présente vraiment pas bien  pour moi.
    Gros bisoux ♥ et à bientôt !  »

Les commentaires sont fermés.