Chronique aventure Thaïlandaise 2019 Étape 9/12

Etape 9 – Chiang Rai / Mae Salong (Thaïlande)

Au matin, au moment de s’engager sur les premières pistes, les montagnes thaïlandaises sont tout autant embrumées que les esprits des participants. Mais très vite le soleil chasse les nuages et la chaleur réveille les neurones. Il est alors temps de prendre du plaisir à rouler, rouler encore et encore…
Il fallait être un peu « couillu » pour me suivre ce matin… ou alors totalement inconscient ! 😱🏍😨
Eric et Franck s’en sont très bien sortis, même si à plusieurs reprises ils ont « posé » leur moto.

fallait être un peu « couillu » pour suivre Zitouni ce matin …

Bravo à eux ! Les premières photos résument assez fidèlement le RAID THAÏ 2019.
Ce soir nous serons en altitude (1500m environ), au cœur des plantations de thé bien connues de Mae Salong.
Les chinois ont mis la main sur toute la province. Restaurants, hôtels, commerces, plantations…
Ils ont amenés avec eux leur goût pour le kitsch et les objets sans valeur qui vont avec …
Les plantations de thé laissent place peu à peu à d’autres cultures sans doute plus rémunératrices mais tellement moins jolies. Maïs, fruits sous filets. Les défrichages et les brûlis sont très nombreux. Des arbres magnifiques sont coupés. Ah… ces chinois, rien ne les arrêtent !
La journée commence comme toutes les autres ou presque depuis le départ : brouillard et froid.

Mais ce matin, nous allons vite monter en température. En 2h30, nous n’allons faire que 30 kilomètres !
Les pistes sur lesquelles j’ai embarqué Eric et Franck les auront marqués. Plus technique, y’a pas.
Mais que c’était bon !
En fin de matinée nous achetons quelques bananes, au cas où nous serions un peu retardés dans notre progression.

Je vise un restaurant où j’ai mes habitudes, situé à mi-étape, juste à côté d’un pont suspendu que nous devrons traverser.
Sauf que rien ne se passe comme prévu. Un vilain chemin impraticable, à forte pente descendante et où un torrent s’est mis en tête de passer sans demander l’autorisation à la dernière mousson a ravagé les traces pour ne laisser place qu’à des crevasses. Impossible de passer !
Demi-tour !
Nous déjeunerons tout près de Chiang Rai, le long de la highway super moche et bruyante qui monte vers le Triangle d’Or et, plus loin vers la Chine.
La fin de l’étape va se faire par le bitume, malheureusement.
Mais quel pied nous aurons pris jusque-là !
Une fois n’est pas coutume, je me suis laissé tenter par l’achat pour 100 baths (2,70 euros) et sans négociation d’une guimbarde en bambou confectionnée à la machette et au couteau par ce vieil homme, tellement sympathique. Rien à voir avec les « chinoiseries » vendues dans les grandes villes … Zitouni et sa bande …

Laissez-moi un “com” et/ou retournez à l’ ACCUEIL pour voir les précédents articles !

9 commentaires sur « Chronique aventure Thaïlandaise 2019 Étape 9/12 »

  • Bonjour 

    Et l’aventure continue. Faut vraiment savoir où aller quand on se promène dans ces régions un peu perdues.

    Sympa cet homme qui pose tout sourire pour la photo. Merci pour ces magnifiques photos.

    GinetteD

  • Quelle piste, en effet il faut être un peu couillu pour le suivre!

    Bises du soir

    Mireille du sablon

  • Ils font des dégâts les chinois, c’est vrai que rien ne les arrête, quel dommage ils remodèlent le paysage à leur sauce. 

    Merci pour le voyage et bonne journée.

  • Entre les torrents imprévus et les Chinois omniprésents, il y avait fort à faire… Mais bravo pour cette aventure très sportive ! Chris
  • Quels magnifiques paysages ,  c’est vraiment dommage de s’attaquer aux arbres au nom du profit , j’espère qu’ils ne vont pas tout défigurer .

    J’adore la photo de cet homme à la guimbarde .

    Merci pour le suivi des aventures .

    Bonne journée

    Bises

  • Bonjour Claude

    Quelle passion, rien ne les arrête ….. Quand je lis le récit de Zitouni je suis admirative !!!

    moi aussi je suis allée au Triangle d’Or mais pas comme ça ! MDR !

    Merci pour ce nouveau partage

    Bises, bonne journée

     

  • L’aventure continue avec ses hauts et ses bas ! Mais quel pied ! Triste pour les beaux arbres abattus… l’intérêt passe partout avant la raison…

    Bonne journée

Les commentaires sont fermés.