Le Château du Mirail 1/3 ~ côté potager

 Le Château de Mirail arrivée et visite côté potager

En été, le Château du Mirail, sis à Crannes en Champagne 72, est ce qui subsiste d’un ensemble de bâtiments qui formaient le palais abbatial du couvent bénédictin de Saint Julien du Pré. On doit sa construction, de 1520 à 1524, à la 29e abbesse, Catherine de Coësmes, issue d’une ancienne et puissante famille du Haut Maine, selon les principes, en vogue à la Renaissance, de l’architecte italien Serlio. Conçue comme maison de plaisance, elle permettait aussi de gérer plus aisément l’important domaine qui l’entourait …

Nous sommes arrivé côté dépendances pour rejoindre le parking.

Nous sommes arrivé côté dépendances pour rejoindre le parking. À proximité l’entrée principale nous tendait les bras. Dans la cour d’’honneur une table et une cloche dessus, Nous agitons la cloche et … du perron le maître des lieux manifesta sa présence …
Après nous avoir présenté sa propriété en détail, il nous recommanda de commencer la visite par le potager.

Vous verrez donc le jardin actuel dans les 2 prochains épisodes
L’intérieur du château n’est pas visitable sans aux journées du patrimoine … dommage … mais … inflexible le proprio !

Avant goût sur le …

Le jardin actuel a été créé par étapes à partir de 1987. La préoccupation constante des propriétaires sera d’en faire un lieu d’équilibre et de plénitude propice à la rêverie et à la sérénité. Son esprit devait aussi accompagner et adoucir la simplicité un peu austère de l’édifice. Depuis plus de 30 ans le jardin ne cesse de s’embellir ; les ifs, les buis, les charmilles, harmonieusement taillés,permettent de le structurer ainsi que les chambres de verdure qui abritent les floraisons de sauges, penstemons, géraniums vivaces, astrantes, sedums… Les rosiers, choisis avec soin (100 variétés différentes) sont répartis sur l’ensemble du coteau. Les lianes (Kiftsgate, Bobbie James, Wedding day… ) se lancent à l’assaut des arbres et offrent un somptueux spectacle au mois de juin. Vous pourrez aussi découvrir un très beau rosier buisson blanc baptisé « Isabelle de Reimpré » en mémoire de cette femme talentueuse et passionnée dont la marque restera toujours présente ici.

Ce jardin, parvenu à maturité, demeure l’objet d’une aventure toujours renouvelée, il comporte maintenant une collection d’agrumes. Nous espérons qu’il sera pour vous source d’émotions et de plaisir.

Laissez-moi un “com” et/ou retournez à l’ ACCUEIL pour voir les précédents articles !

11 commentaires sur « Le Château du Mirail 1/3 ~ côté potager »

  • Wouah!!! c’est magnifique et y’a de quoi faire dis donc. Les topiaires sont splendides. Oui dommage pour le château mais que veux-tu… Belle semaine et à bientôt, mon cher Claude
  • Tu m’as fait rire avec la culture unique du potager , il faut dire que c’est celle qui met le plus en valeur la taille des arbres .

    Merci pour la visite avec ta superbe vidéo

    Bonne soirée

    Bises

  • Bonsoir Claude,

    c’est un superbe château, avec de la pelouse, de la pelouse…

    Bon on va patienter pour le potager et on a déjà eu l’orangeraie avec tout ce qu’il y avait dedans.

    Belle vidéo tu sais de mieux en pieux t’en servir ça ne bouge plus trop vite et on voit bien les choses du bas en haut.

    Superbe. Douce nuit et amitiés.

    Sylvie

  • Bonjour Claude. J’adore également visiter des jardins. Les  topiaires sont jolis et originaux. 

    Ici on a des froids mordants ces temps-ci et visiter un jardin, ça fait vraiment plaisir. 

    Merci

  • Bonjour Claude

    Un très joli Parc et dans le potager, « culture unique, pelouse » …  ! lol !

    C’est beaucoup de travail pour l’entretien ….

    Dommage de ne pas avoir pu visiter le château, tu y retourneras aux Journées du Patrimoine !

    Merci pour ton partage

    Bises, bonne journée

  • Merci pour cette belle visites des dépendances et alentours.

    J’attends la suite avec impatience avec cet avant-goût très prometteur …

    Bon début de semaine sans vent, enfin !
    Superbe dimanche avec mes zamours.
    La monotonie reprend, toujours dans l’attente des RDV pour mon chéri et moi …
    Que c’est long de ne jamais savoir ce qu’il en est de nos maux.
    Plus grave pour thierry car c’est son coeur le problème et il pourrait avoir un incident avant même d’avoir pu passer un examen !
    C’est quand même un comble qu’il faut être en danger de mort pour être examiné rapidement !
    Gros bisoux,
    cher claude.

     

Les commentaires sont fermés.