Zitouni en reconnaissance dans les Pouilles 3/7

Les POUILLES (Italie) Étape 3 Tarente => Gallipoli

Zitouni accompagné de Zitounie en reconnaissance pour élaborer un circuit moto.
Les POUILLES, une région, suspendue entre nature, histoire, tradition, goût et spiritualité, à visiter douze mois par an. Les Pouilles, le “Talon de la Botte”italienne, sont une région magnifique. La nature joue de nouveau le premier rôle avec le Parc National du Gargano et des Murges, avec la sauvage Foresta Umbra, les marais salants et les lacs.

Tarente «La ville entre deux mers», c’est ainsi qu’on appelle Tarente, située sur une langue de terre qui sépare la haute mer « Mare Grande », de la rade, « Mare Piccolo ». Le canal artificiel qui les unie est franchi par le célèbre pont tournant qui mène au cœur ancien de la ville Taranto Vecchia, avec sa Cathédrale de San Cataldo, le Castello Argonese, appelé aussi Castel Sant’Angelo, et d’autre témoignages de ses origines.

Ses rues sinueuses, voire labyrinthiques, ses maisons d’influence islamique …

Tarente n’est pas seulement la ville des deux mers mais aussi la ville aux deux visages, car au delà du pont, le progrès et la modernité ont envahi la nouvelle ville de Tarente, qui s’est étendue à partir d’un quartier du XIXe siècle, situé sur le canal. Ici, auprès de l’ancien Convento degli Alcantarini di San Pasquale, se trouve le Musée Archéologique National … 

… célèbre pour ses pièces uniques.
Toute la côte est parsemée par de jolis villages sur la mer. Au nord de Tarente, il y a Marina di Ginosa, un petit bijou de la nature avec une mer transparente qui reflète le bleu du ciel et le vert des pinèdes.
Le trait côtier de Tarente dans les Pouilles, long de 140 kilomètres, propose un éventail de paysages différents : des zones arides et sauvages avec des rochers à pic sur la mer, des longues étendues de sable fin qui se mélangent avec le bleu de la mer et le vert du maquis méditerranéen, parfois complètement isolées, parfois animées par des jolies localités maritimes.

L’arrière-pays se compose de collines douces, de vastes vallées et de zones rocheuses, entrecoupées par des bourgs caractéristiques, des anciennes fermes isolées et par des grottes karstiques, témoignages d’anciens campements rupestres. Dans plusieurs endroits, on peut apercevoir les célèbres Trulli, les typiques constructions des Pouilles à la forme conique. De nombreuses fermes ont été restaurées et, aujourd’hui, abritent des exploitations agricoles et vinicoles, preuves vivantes de la longue tradition des Pouilles dans la production de vins et d’huiles excellents.
La vieille ville de Gallipoli occupe un îlot relié par un pont à la ville moderne. Ses rues sinueuses, voire labyrinthiques, ses maisons d’influence islamique bien protégées à l’extérieur et s’ouvrant sur des cours intérieures sont magnifiques. Au soleil couchant, de nombreux curieux se pressent sur la Riviera Sauro pour admirer le phare qui se détache de l’îlot del Campo.

… laissez-moi un “com” et/ou retournez à l’ ACCUEIL pour voir les précédents articles !

12 commentaires sur « Zitouni en reconnaissance dans les Pouilles 3/7 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.