Raid moto en Crète 2020 ~ Zitouni 5/8 (207 km)

Raid Moto Crète 2020 5/8 Chora Sfakion => Kalamaki

Une étape sublime, qui s’est clôturée par l’écoute sur un smartphone posé sur un récipient faisant caisse de résonance du discours grave de notre Président. La guerre au Coronavirus est déclarée. 

Ce matin, il fait très beau. Ça change … Le petit déjeuner sera pris en-dehors de notre hôtel, à cinquante mètres. Michel a fait l’effort de se lever tôt pour venir nous saluer, lui qui a choisi de rejoindre la ville-étape de ce soir par la route côtière. Il sera plus reposé pour poursuivre le raid demain.
Les Gorges d’Imbros sillonnées sous la pluie hier soir sont vraiment découvertes ce matin. La route, large nous mène dans le massif de Perisinaki. Une minuscule route vertigineuse toute en épingles serrées va nous ramener à la mer.

 

Un tout petit ruban de bitume, à flanc de montagne …

Un tout petit ruban de bitume, à flanc de montagne, nous dirige vers les Gorges encaissées de Kallikratis ce matin. Après un retour éphémère sur la côte et une pause aux portes du Fort Frangokastello et sur la plage de sable noir située juste en contrebas, nous allons traverser de part en part le Massif de Perisinaki, totalement minéral. Plus loin, à nouveau nous allons grimper dans la montagne.

Un véritable mur de pierre va nous donner quelques sueurs froides. Une piste totalement défoncée, à forte pente, jonchée de pierres anguleuses, de cailloux tombés de la falaise se présente sous nos roues. Un sentier de chèvres tout en épingles serrées, au tapis de dalles anguleuses, instables et accroché à la falaise doit nous permettre de pénétrer à cœur l’escarpement rocheux. Un moment inoubliable. Ce n’est que parvenus tout là-haut sur un plateau, sans nous arrêter en chemin au risque de ne pas pouvoir relancer nos machines dans cette pente vertigineuse que nous pourrons enfin faire une pause, exténués. Les points de vues sur la côte se succèdent mais nous n’avons pas eu beaucoup d’occasions de pouvoir nous arrêter pou en profiter tant la pente est forte … Là-haut, nous faisons une pause sur une sorte de plateau en herbe. Une bergerie, une chapelle d’hermitage, un bassin et quelques figuiers. Notre piste, toujours aussi plaisante à rouler se faufile entre les pitons rocheux pour nous ramener bien plus tard à la route. L’occasion de se dégourdir les bras. Puis, après un piquenique improvisé à Argyroupoli, sur les marches d’une épicerie proche de l’unique café du village, dans laquelle nous venons d’acheter quelques tomates intransportables tant elles sont juteuses. Et tout à côté, nous prendrons un café ; puis nous rejoignons la côte.
Tout l’après-midi nous allons rouler sur des pistes d’une incroyable diversité, parfois très ravinées, rarement ombragées, souvent encombrées de caprins idiots. Les portions routières se comptent sur les doigts d’une seule main.

En fin de journée, alors que nous nous rapprochons de la côte, le vent se met à souffler en tempête. Des rafales à plus de 100km/h sans doute nous ballotent de gauche à droite, jusqu’à plaquer Georges au sol en passant un col. Jean-Paul est même surpris de voir sa moto se cabrer, poussée par le vent frontal alors qu’il libère l’avant de sa moto pour franchir une simple marche. Impressionnant !
Je modifie très légèrement mon tracé afin d’éviter le contournement d’un piton rocheux, trop exposé.
Le Canyon côtier de Preveli est traversé par de nouvelles pistes, toujours sublimes. Enfin, c’est par la route avec vue sur mer que nous clôturerons cette journée en tous points exceptionnelle.
Ce n’est qu’en toute fin de journée que nous atteignons notre hôtel, bâti dans une petite station balnéaire déserte, un peu glauque. Nous devrons chevaucher nos motos pour aller diner au village voisin car ici, il n’y a rien d’ouvert à cette saison.

Une journée bien remplie. Zitouni et sa petite troupe …

… laissez-moi un “com” et/ou retournez à l’ ACCUEIL pour voir les précédents articles !

8 commentaires sur « Raid moto en Crète 2020 ~ Zitouni 5/8 (207 km) »

  • Une étape qui ne manque pas d’adrénaline, des pistes  qui ne laissent pas indifférents . De superbes paysages pour récompenser des efforts fournis et je veux bien croire qu’ils soient nombreux . J’aime beaucoup la photo avec le sol fleuri dans ce qui me semble être une oliveraie .

    Bon week – end

    Bises

  • Il y a peu de pistes pour moi mais j’admire leur courage pour toutes les emprunter!

    Bises du jour

    Mireille du sablon

  • Bonjour Claude

    Les pistes sont dangereuses mais la route en lacets n’est pas mal non plus, ça me rappelle les lacets des Edelweiss dans les H-P !

    Merci pour le récit de cette nouvelle étape et Bravo à l’équipe !

    Bises, bonne journée

     

  • Bigre, çà me fait peur rien que de les voir sur tous ces sentiers hyper dangereux. Ma cadette et son mari ont aussi une moto et j’ai très peur pour eux. Mais heureusement ils ne roulent pas sur ces sentiers !!!
    Ils ont du courage en tous cas, et j’espère qu’ils s’arrêtent souvent pour admirer le paysage.

    Gros bisous

  • Une superbe étape avec pas mal de difficultés qui ajoutent du piment à l’aventure !

    Et la cerise sur le gâteau… l’annonce du coronavirus…!

    Bonne journée

Les commentaires sont fermés.