J’aime les pommes ! … Dont, la Patte de Loup ! …

 

« Patte de loup », « de loup », « Pocre de loup »

Mon père, qui aimait beaucoup les pommes “patte de loup”, a sans aucun doute laissé des traces dans mon esprit en me racontant que le loup venait la nuit griffer chaque pomme ! …
J’aime aussi beaucoup cette pomme …

Il y a quelques jours je me suis souvenu qu’un verger de sauvegarde des pommiers existait dans l’une des communes de la ceinture verte d’Angers ce qui réveilla en moi une envie irrésistible de manger une “patte de loup” … à peine mure …

 

une cicatrice, comme si un loup l’avait griffé ! …

autres pommes, parmi les plus colorées du verger de sauvegarde …

l’homme au volant et le tracteur sont bénévoles …

Patte de loup aussi appelée « de loup », « Pocre de loup » est le nom d’une variété de pomme jadis cultivée dans l’arrondissement de Beaupréau (49) dont elle serait originaire. Elle devrait son nom à la marque ressemblant à une cicatrice qui apparait parfois tout autour du fruit, comme si un loup l’avait griffé.
À la différence du verger de collection qui vise uniquement à rassembler le plus grand nombre d’espèces fruitières, ce verger est un « verger de sauvegarde ». Ceci impose le recours à des méthodes rigoureuses et suivies ainsi qu’au respect d’un cahier des charges. Parmi celles-ci, on mentionnera par exemple l’obligation de s’assurer de l’origine des espèces, de disposer dans le verger de 2 à 3 plants d’une même variété,

… de plants témoins pour comparer les périodes de floraison, de fructification et la sensibilité aux maladies.
Par rapport aux objectifs de l’association, il s’avère donc nécessaire de sauvegarder les arbres de la région en les cultivant.
À de rares exceptions près, un arbre fruitier tel que le pommier et le poirier, ne se reproduira pas naturellement de lui-même . Son fruit ne donnera pas un arbre identique au pied-mère. Il faut une intervention humaine.
Un greffage puis une mise en culture est indispensable.
Ce point sous-entend que si une variété qui n’est pas volontairement reproduite puis cultivée est appelée à définitivement disparaître.
L’installation de ce verger de sauvegarde a été initialement financée par le Conseil Général. Situé sur la commune de Saint-Sylvain d’Anjou, il est le fruit d’une collaboration entre cette dernière et la section locale des Croqueurs de pommes. La commune met à disposition un terrain de 5,5 ha, assure les « gros-travaux » (alimentation en eau et électricité …) tandis que les “Croqueurs de pommes” le gèrent, le cultivent et assurent le suivi des arbres. Il a pu se constituer grâce à la collection exceptionnelle de variétés de fruits à pépins accumulée au fil des années par Louis Chouteau, pépiniériste sylvanais. Le verger inauguré le 10 décembre 2005, se compose d’une parcelle où sont cultivées près de 290 variétés de pommiers . (chaque variété est cultivée en double soit environ 600 arbres).
Des haies propices à l’entomofaune entourent la parcelle.

            La Patte de Loup (pomme locale) …

Période de récolte : début octobre
Consommation : de décembre à mi-avril
Couleur(s) de la pomme : Épiderme rugueux, jaune bronzé sur fond jaune d’or.
Arbre : Port érigé, vigoureux, gros rameaux. Fructification sur les branches principales. Peu sensible aux parasites. Floraison mi-saison.
Fruit : Calibre moyen, forme arrondie, aplatie, irrégulière. Chair jaunâtre, serrée, acidulée. Résiste bien aux manipulations.
Caractéristiques : Grande variété locale de pomme à couteau, encore vendue sur les marchés de Nantes et d’Angers. Chair fine et parfumée. Très bonne conservation. Rustique.
Inconvénient(s) : Sans inconvénient majeur.
Aire de répartition géographique : Sud de l’Ille-et-Vilaine, sud du Morbihan, Loire-Atlantique, Maine et Loire.

Laissez-moi un “com” et/ou retournez à l’ ACCUEIL pour voir les précédents articles !
Ma chaine YouTube : Les Mauges Ocgall

16 commentaires sur « J’aime les pommes ! … Dont, la Patte de Loup ! … »

  • Bonsoir Claude

    voilà une belle variété de pommes griffée par le loup!

    Une pomme de légende, c’est trop bon et beau.

    Heureusement  qu’il y a des gens qui se préoccupent de faire de la sauvegarde de variétés anciennes.

    Si je passe par Angers je m’en préoccuperais.

    Bonne soirée de dimanche et amitiés.

    Sylvie

  • Que c’est bon une bonne pomme, et puis bientôt de nouveau pour ma fête d’hier, donc un film avec la tranche de pomme. J’attends le retour pris pour la personne.
  • Bonjour Claude. Je viens d’aller voir dans mes courriers indésirables et tu en faisant partie ( contre mon gré ) Alors j’ai viens de récupérer le tout sur ce sujet intéressant.

    Une variété qui ne doit pas exister ici, du moins je suppose.

    Merci pour l’article.

  • Bonjour, je ne connais pas cette variété de pommes, invendable en supermarché ! au prétexte que les consommateurs veulent des fruits et légumes sans défaut; je te souhaite une bonne journée, bisous
  • Un article passionnant ; je ne connaissais pas ces pommes et ça donne envie d’y goûter. C’est super que des personnes se préoccupent de sauvegarder des trésors de la nature comme dans ce verger. Merci pour ce partage vraiment intéressant. Bonne journée.
  • Si c’est une race locale c’est normal que je ne la connaisse pas et j’avais une amie arboricultrice dans les Yvelines qui ne m’en a jamais parlé.

    On dirait des plaies sur la pomme.

    Heureusement que des conservatoires protègent les races anciennes sinon tout serait perdu.

    Bonne semaine.

  • Une variété de pommes originale  que je ne connaissais pas . C’est sur que son nom et cette cicatrice  incitent  l’esprit à se plonger dans les légendes . Un superbe verger de sauvegarde

    Je viens juste d’éplucher des pommes  pour le repas de midi , j’adore le sucré salé .

    Bonne semaine

    Bises

  • une inconnue pour moi, mais j’aime la reine des reinettes, et quelques autres, mon père avait des « calvilles blanches et rouges  » un délice d’aller au jardin et de les déguster sur place !!!

    je te souhaite une belle soirée, MIAOU !!!

  • Belle idée que ce « verger  de sauvegarde », très utile !

    il y a (avait) des variétés succulentes, comme la Melrose, qu’on ne trouve pratiquement plus, ou alors on trouve la même dénomination, mais sans aucun rapport de qualité avec la pomme d’origine….

    J’ai une recette de petits fondants « pomme-cannelle » qui régale les petits enfants, pas vus depuis plusieurs mois !!

    Bon Dimanche

  • Bonjour Claude

    Il y a beaucoup de variétés de bonnes pommes, je ne connaissais pas celle-ci !

    Merci pour la découverte et merci pour ta jolie vidéo dans ce verger

    Bon dimanche, Bises

     

  • Je ne connaissais pas cette pomme griffé par le loup ! à la chaire fine et délicieuse, voilà de quoi faire de belles tartes, de bonnes compotes.
    J’essaie encore de t’écrire un commentaire, çà marchera peut-être cette fois ? je cherche toujours le pourquoi de mon soucis pour écrire mes coordonnées. Ailleurs je dois les écrire chaque fois mais çà fonctionne.

    Gros bisous

  • Je ne savais pas que les loups griffaient les pommes ! lol ! Voilà une variété bien spécifique que je ne connaissais pas…

    Bon dimanche

  • Je découvre cette variété. Il n’y en avait pas hier à la cueillette de Peltre.

    Point de soirée télé sans une pomme épluchée par « gentil mari »…

    Bon dimanche!

    Bises de Mireille du sablon

Les commentaires sont fermés.