Quelques images/vidéos sur la crue des Loire et Maine … 1/2

Grandes crues extraordinaires de la Loire et de la Maine

Dans cette première partie, je montre les vues d’Angers / Bouchemaine / Les Ponts de Cé (49)

Les crues de la Loire les plus importantes ont eu lieu en l’espace de 20 ans au cours du XIXe siècle : en 1846, 1856 et 1866. Elles sont classées en tant que crues cent-cinquantennales, c’est-à-dire qu’il y a, chaque année, une chance sur 150 pour qu’une crue d’une telle ampleur survienne.
Les crues du XIXe siècle sont des « crues mixtes » c’est-à-dire qu’elles sont la conjonction de crues « cévenoles » et « atlantiques ».

au plus fort de la crue, l’eau entrait sous la maison (1,7m de vide sanitaire)

Les crues cévenoles résultent de fortes précipitations orageuses d’origine méditerranéenne sur les hauts bassins de la Loire et de l’Allier, qui ont des sols très peu perméables favorisant le ruissellement vers les cours d’eau.
Les crues atlantiques sont provoquées par de longs épisodes de précipitations océaniques en saison froide sur les régions aval et médiane du bassin de la Loire. 

C’est donc après des pluies exceptionnelles que ces crues interviennent, le cours de la Loire et de l’Allier grossit plus en aval par par la Vienne se mettant à gonfler considérablement jusqu’à retrouver son lit majeur.

La Loire n’est alors plus un fleuve mais une mer qui transforme les vals en une immense nappe d’eau à perte de vue.
Les crues de 1856 et 1866 sont moins dévastatrices sur le plan des pertes humaines et du bétail que celle de 1846, car l’alerte est donnée par télégraphe électrique et signalée par la presse grâce aux communes située en amont sur la Loire, permettant à beaucoup de fuir avec leur bétail et de limiter le nombre de victimes.
Au total, les crues historiques majeures du XIXe siècle auront fait des centaines de victimes et des dégâts innombrables qui auront marqué durement l’économie de cette époque, surtout d’un point de vue agricole. Aujourd’hui, ces évènements tragiques servent de référence dans la prévention du risque d’inondation et sont connus par une partie des Loirétains, notamment grâce aux marqueurs de crues placés dans les villes.
Aujourd’hui, des milliers de Loirétains vivent en zone inondable. Si une crue d’une ampleur de celle de 1856 arrivait aujourd’hui, les conséquences économiques et humaines pourraient être beaucoup plus dramatiques qu’au cours du XIXe siècle.
Au XXe siècle, j’ai vécu la crue de 1995 mais qui n’avait rien à voir avec les précédentes. À Angers Les Basses Vallées Angevines étant un vase d’expansion des crues de la Loire, la Maine peut voir son courant s’inverser ou devenir nul en fonction des crues de la Mayenne, de la Sarthe et du Loir qui sont ses principaux affluents.
C’est la Sarthe doublée du Loir qui vient me rendre visite régulièrement. (https://inforisques.loiret.fr)

Laissez-moi un “com” et/ou retournez à l’ ACCUEIL pour voir les précédents articles ! Ma chaine YouTube : Les Mauges Ocgall

15 commentaires sur « Quelques images/vidéos sur la crue des Loire et Maine … 1/2 »

  • Bonjour, à Paris la décrue est amorcée,  le Zouave doit enfin avoir les pieds au sec, je suppose que chez toi aussi tu es au sec, je te souhaite un bon week end, bisous
  • On est loin de tout ça en Finistère sur notre plateau entre les Monts d’Arrée et la Presqu’île de Crozon ! J’espère que tu ne subis pas trop ces crues chez toi ! Tu dis quand-même qu’elles viennent te visiter régulièrement, c’est à dire ? Bonne soirée Claude ! Bizh
  • Bonjour, la crue est impressionnante aussi chez toi, j’espère que ta maison ne sera pas touchée, c’est inquiétant toute cette eau; je te souhaite une bonne journée, bisous
  • Bonjour Claude. Encore bien des misères à te laisser un petit mot.

    C’est tragique toutes ces crues d’eau . J’espère que tu te portes bien. Ici, tout va pour le mieux.

     

    Bonne fin de journée

    Ginette

     

  • C’est vraiment étrange, par chez toi l’inondation est un lac ou se reflète le paysage, moment clame d’un côté et horreur pour les gens qui ont les pieds dans l’eau chez eux. Par ici, les inondations c’est de l’eau qui coule qui déboule de partout, l’eau n’est pas bleu mais couleur de boue. C’est impressionnant comme une inondation peut être différente. Et j’espère que ta maison restera au sec.
  • Bonjour Claude

    Que d’eau, que d’eau !

    et il pleut encore ….

    En effet ton jardin est bien inondé et quand l’eau va se retirer il y aura du nettoyage !

    Aujourd’hui La Charente va atteindre le pic de 6,20 m à Saintes, mes enfants m’ont envoyé des photos hier, je les publierai jeudi sur mon second blog, je plains les gens sinistrés et on ne peut rien faire si ce n’est d’attendre que ça baisse !

    Merci pour le partage

    Bises, bonne journée

  • Impressionnantes en effet ces vues des avancées de l’eau . En effet elle est passée tres près de ta maison .

    Ce qui est particulièrement exceptionnel cette année c’est que le phénomène s’étend géographiquement . De plau en plus de départements sont en vigilance inondation . Ici le froid sec est attendu avec impatience .

    Bonne journée

    Bises

     

  • Je ne suis pas allée voir la Somme mais rien que la petite rivière en bas de mon village est déjà bien haute.

    C’est impressionnant et ta nouvelle clôture prend l’eau.

    Il va neiger je crois ici, il fait -2° à presque 11h.

    Bonne semaine.

  • Il y a des régions où les crues sont inévitables, mais comme pour ta maison, il faut alors prévoir la chose dès la construction.
    Merci pour ta vidéo qui montre bien l’eau qui déborde de partout, c’est impressionnant.
    Ton terrain est devenu une super grande piscine, je me souviens de ta clôture toute neuve, la voilà baptisée.
    Je pense aller voir où en est ma « Somme », les Hortillonnages prennent l’eau, mais les hortillonneurs sont habitués à cela et s’adaptent. Cela fait en fait partie des aventures hivernales.
    Bon début de semaine
    Bises
  • Je peux imaginer les dégâts que cela fait avec toutes ces inondations.

    Je ne comprends pas que l’on autorise les constructions sachant que les zones sont inondables…. et que les assurances, parfaitement au courant, indemnisent à tout va!

    Bises du jour

    Mireille du sablon

     

     

  • Les crues de cette années sont particulièrement dévastatrices un peu partout en France. Et c’est là qu’on s’aperçoit que de plus en plus de monde vit en zones inondables…

    Merci pour ces photos et vidéo.

    Bonne journée

  • Merci pour ces explications sur les crues dans ta région.

    Pas très loin de chez moi, d’ailleurs …

    C’est vraiment une cata, cette année et nous en « profitons » tous car c’est souvent très local.

    Là, pas de cadeau, il y en a pour toutes les régions !

    Bon début de semaine avec l’hiver qui arrive !
    Gros bisoux
    mon cher claude.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.