Frissons garantis à la Rézidence … 2/3

 Frissons garantis, du sol au plafond … 2/3

Les couleurs éclatent les yeux dès les premiers pas. On pénètre dans ce lieu hors du commun avec les yeux ronds et bouche bée. Bienvenue à la Rézidence à Trélazé.

La résidence désaffectée pour personnes en situation de handicap à Trélazé héberge une drôle de Rézidence. Doris Koffi est la responsable de l’association Art Project Partner.

Y’a comme un doute, pense-t-elle ! …

Hitchcockien ! …

Bien maquillée ! …

La Rézidence qui tape dans l’œil
Installée à Trélazé, la Rézidence, colocation de création artistique, accueille les visiteurs les après-midi pour une plongée dans l’art d’aujourd’hui. Une découverte magique.
À Trélazé, dans les couloirs de la Rézidence, la balade se fait à un rythme léger. Il faut prendre son temps pour découvrir les œuvres qui recouvrent du sol au plafond l’ancienne résidence pour personnes handicapées.

Les fresques sont colorées, originales et souvent engagées. Ici un plafond sert de feuille à un poème en forme de long réquisitoire contre la société destructrice, là un slogan dénonce l’usage des images, ailleurs c’est la captation des données qui est raillée.

Des groupes et des artistes d’autres disciplines …
Après presque quatre mois de chantier, les lieux se sont métamorphosés en un musée vivant et éphémère. La colocation se poursuit avec différents groupes. « On a reçu des jeunes de l’ITEP (institut thérapeutique, éducatif et pédagogique) d’Ancenis, un groupe de personnes handicapées de Perce-neige », détaille Doris Koffi, de Art Project Partner.
« Un artiste parisien qui a travaillé sur la Rézidence est venu avec quatre jeunes ados de Seine-Saint-Denis qu’il suit en tant qu’éducateur spécialisé. Ils ont séjourné cinq jours ici. Pour eux, c’était des vacances ! Ils ont fait des graffs à l’extérieur, se sont initiés à la musique dans le studio… C’était si touchant que Jean-Jacques Sage a décidé de les interviewer. »
Les lieux sont aussi occupés par des artistes de différentes disciplines. Le chanteur Yves Romao vient d’y passer une semaine à répéter avec ses musiciens. Une réalisatrice et comédienne s’installe dès le 12 juillet pour réaliser un film en stop motion, une autre lui succédera pour enregistrer la musique d’un épisode de sa série «Prisoner»… Pour qu’ils puissent travailler, la Rézidence est ouverte au public les après-midi du mercredi au dimanche. CO Marie-Jeanne LE ROUX

Laissez-moi un “com” et/ou retournez à l’ ACCUEIL pour voir les précédents articles !
Ma chaine YouTube : Les Mauges Ocgall

9 commentaires sur « Frissons garantis à la Rézidence … 2/3 »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.