Étudiants en folie à l´Agrocampus d´Angers 2/2

 Le raout des étudiants de l’Agrocampus de l’université d’Angers
 Il faut bien regarnir les caisses de l’assoc des étudiants ! (8€ par personne quand même)
~ 2ère partie ~

L’exposition avait lieu dans les locaux (classes, ateliers, couloirs, escaliers) de la FAC …
Attention : foule, basse lumière et pas de recul pour prendre les photos de cette première partie …

20 000 végétaux, disposés par les étudiants, donnent une atmosphère fantastique à l’école d’horticulture et du paysage.
« L’objectif, c’est vraiment de montrer notre passion, notre talent, notre savoir faire, et puis montrer au public toutes les facette cachées des végétaux, les faire apprécier le végétal qui nous environne au quotidien », lance le président de l’exposition FLO Agrocampus Ouest.

Je ne voulais pas vous priver de cette seconde partie toute aussi dense que la 1ère … beaucoup d’idées, de couleurs … un ensemble plein de générosité de la part de ces étudiants très motivés …

magnifique composition ! ….

Une longue histoire …


DEPUIS 1830

AGROCAMPUS OUEST est l’héritier de l’histoire de ses établissements fondateurs.
Créé le 1er juillet 2008, AGROCAMPUS OUEST est le fruit de l’alliance de 2 grandes écoles publiques d’ingénieurs : Agrocampus Rennes (Institut national d’enseignement supérieur et de recherche agronomique et agroalimentaire de Rennes) et l’Institut national d’horticulture et de paysage (INH) d‘Angers.
Agrocampus Rennes tire ses origines de l’École d’agriculture de Grand Jouan (Loire-Atlantique) créée en 1830.

Transférée à Rennes en 1896 sur le site qu’occupe encore aujourd’hui AGROCAMPUS OUEST, cette école nationale d’agriculture formant des ingénieurs a considérablement développé au fil des ans son enseignement scientifique appuyé sur la recherche.À Angers, en 1946, l’Institut national de recherche agronomique (INRA) est créé et s’installe progressivement autour de l’école qui, en 1962, devient École nationale supérieure agronomique (ENSA).
En 1964, l’École nationale supérieure féminine d’agronomie (ENSFA) ouvre ses portes dans ces mêmes locaux pour laisser place, en 1990, à l’Institut national supérieur de formation agro-alimentaire (INSFA).

En 1988, l’ENSAR est habilitée à délivrer le doctorat. Depuis 1995, diverses structures de recherche et développement se sont implantés sur le campus dans une dynamique de partenariat professionnel forte.
En 2004, l’Institut national d’enseignement supérieur et de recherche agronomique et agroalimentaire de Rennes (Agrocampus Rennes) regroupe en un établissement unique l’ensemble des formations supérieures agronomiques et agro-alimentaires (ENSAR et INSFA notamment) dispensées sur le site.

   Laissez-moi un petit mot ! … Merci …

9 commentaires sur « Étudiants en folie à l´Agrocampus d´Angers 2/2 »

  • J’ai eu peur… j’ai cru que tu allais nous parler des diverses grèves estudiantines…

    Là c’est beaucoup plus sympa, plus créatif et très intéressant. Bravo aux étudiants qui bossent ! (y en a encore un peu…)

    Bonne journée

  • Bonjour Claude

    Une très belle expo, beaucoup d’imagination … bravo aux étudiants !

    Merci à toi

    Bises, bonne journée

  • Une belle vitrine pour cette école nationale agroalimentaire , les étudiants débordent d’imagination pour mettre en valeur leur savoir faire .

    Bonne fin de journée

    Bisous

  • Mille mercis , j’ai tout aimé, peut être absente de la blogo cette semaine, articles programmés, Ouaf le grand teckel est très malade et on ne sait pas ce qu’il a et ni il s’en sortira, on espère, bises
  • Moi aussi, j’ai souri en voyant les toilettes….les jeunes voulaient parler du compost ……peut-être ? 

    Beaucoup d’imagination. Merci

    GinetteD

  • …c’est sympa comme tout, quel esprit créateur… et j’ai souri en voyant les…toilettes.

    J’ai connu cela au fond du jardin chez mes grands -parents.

    Bon dimanche!

    Bises de Mireille du sablon

  • On en prend plein les yeux !

    Ces étudiants ont vraiment une imagination débordante.

    J’adore le chat bleu ! 🙄

    Bon dimanche, après un samedi ensoleillé, enfin !
    Mais il parait que ça ne va pas durer … Pluie dès cet après-midi.
    Gros bisoux,  cher claude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.