Zitouni et Seb … Amérique du Sud … 6/27 étapes

  6700 km A.Sud … Zitouni nous raconte ~ SM de Tucuman / Salta … 

Ce matin, nous avons quitté vite fait San Miguel de Tucuman. Dans San Miguel de Tucuman il y a : « San », « Miguel » (quoi, Miguel, qu’est-ce qu’elle a Miguel), « Tu », « cu » et « man ». On a tout dit !
Direction plein sud pour une fois, afin de retrouver sur la droite la route qui nous mènera vers une vallée luxuriante de toute beauté, plein nord. Presque tropicale la végétation, du coup elle masquait les quelques points de vues sur le torrent encaissé. Pas grave, c’était super beau quand même.
Cette route, elle doit être très dangereuse pendant et après la pluie. Elle est jonchée de petits cailloux (!) de plusieurs tonnes, de coulées de terre. La DDE (toujours elle) a prévu le coup. Dans les secteurs les plus à risques, elle a mis en place un service de « bulldozer express ». Des guetteurs guettent (ah bon ?) et dès que la route est bouchée, ils la débouchent (ah bon ?). Il faut le savoir, venir en Argentine en saison des pluies … il faut oublier. C’est dangereux et ça peut occasionner de très grands détours.
Au sortir d’un virage, ce fourgon bien garé au milieu de la chaussée ! ! ! …

 

Un peu plus haut, nous avons fait la connaissance del Indio de la valle. Un mec sympa qui a voulu nous aider. Les bras tendus vers le ciel, il a dit (NDLR : traduction approximative de Zitouni) : « Nom de Dieu, mais quand est-ce que tu vas offrir à Seb et Zitouni ce qu’ils sont venus chercher… du beau, du spectaculaire, de l’insolite ! ? ». l’Indio de la valle a fait fort. Il a bien fait de pousser sa gueulante parce que toute la journée, nous avons été émerveillés par les paysages. Merci à lui.
Tout là-haut, à près de 3000 mètres, le paysage s’est dégagé d’un coup. Un grand lac de montagne est prisonnier des sommets. A 3019 mètres d’altitude exactement, nous avons photographié notre premier lama. Il n’a pas l’air commode le bestiaux …

Dès le col passé, le terrain se fait plus sec, voire même super sec. Les cactus réapparaissent.
Nous plongeons à présent vers Cafayate. Nous retrouvons la RUTA 40, mythique, qui là n’est pas rectiligne mais épouse le bas des montagnes. Nous retrouvons les « whoops » également. Le bitume est top !
Cafayate est une jolie ville bien entretenue et aux maisons assez cossues. Sûrement grâce au pinard du coin. Des vignes, il y en a partout.
A la sortie de la cité, nous prenons plein Est sur la RUTA 68. Magnifique cette route. Nous avons l’impression de nous retrouver aux USA, du côté du Grand Canyon, de Brice Canyon aussi à cause des ravines si particulières qui peignent les versants escarpés. Là aussi, la DDE doit veiller. Les coulées de terre argileuse semblent fréquentes. Pas bon de rouler ici par temps d’orage …

Nous faisons une pause dans l’amphithéâtre naturel qui porte bien son nom. Au fond, l’acoustique est extraordinaire. C’est là qu’un guitariste à la voix perchée – il n’y a pas que la voix qui est perchée ! – joue et chante des mélodies douces d’ici. Superbe. Je lui laisserai 20 ARG.
En arrivant du côté de Salta, la route de plaine se borde de grands bosquets de grandes marguerites jaunes. Donc en gros, c’est grand.
Le centre de Salta est tout aussi défoncé que les autres villes, petites ou grandes. Notre hôtel, modeste, dispose d’un ascenseur tellement lent que j’aurais pu « envoyer » Seb au quatrième, notre étage, tout en ayant assez de temps pour aller garer la voiture au sous-sol et monter par les escaliers pour lui ouvrir la porte du « monte-charge » ! Impressionnant de lenteur …
Vous l’aurez compris, nous sommes posés.
Bientôt le dîner, tout va bien.
A demain, Seb et Zitouni
Zitouni vient de rentrer du LADAKH tout au nord du Cachemire dans les 5000 mètres d’altitude.
… Avec ses copains et des motos locales “Royal Enfied 500 cm³” … 2000 Km … Septembre 2017
Des diaporamas photo bientôt intercalés avec ceux comme celui-ci de son voyage au Chili/Pérou en Mai 2017 avec Seb …

   Laissez-moi un petit mot ! … Merci …

Les 9 commentaires Déposez votre commentaire ...

  1. Nell /
    Un vrai régal de voir ces fantastiques paysages. Bon pour le pont suspendu…Je te le laisse. Bisous du sud où il a bien plu aujourd’hui. Belle soirée, Claude.
  2. Fabymary POPPINS /
    Encore une étape sympa à lire, bises
  3. Malou /
    Quelle belle idée de nous faire partager ce voyage ! les paysages sont magnifiques ! bonne journée…

    Malou

  4. Flaneur /
    Beaux paysages et bon dépaysement
    Texte passionnant
    Bon dimanche
    Daniel
  5. giselefayet /
    Superbes paysages, vraiment il a bien fait de chanter le guitariste , sa complainte a été entendue .

    Une belle race de chèvres aussi entrevue dans le diaporama .

    Toujours aussi sympa de vous suivre dans votre périple

    Bon week – end

    Bises

  6. Lucky Ozz /
    Toujours superbe et bien commenté !

    Bonne journée

     

  7. DD /
    Bonjour Claude

    C’est le dépaysement total !

    Merci pour ce partage, les photos sont vraiment très belles

    Bises, bonne journée

  8. mireille du sablon /
    … j’ai adoré les commentaires de Seb et Zitouni pour commenter leur voyage, que du spectaculaire… comme si nous y étions!

    Bon w-end, bises de Mireille du sablon

    merci pour ta recette sur mon blog!

  9. dom /
    Magnifiques photos de paysages désertiques, sauf un joueur de guitare … pour quels spectateurs ???

    Peut-être les lamas …

    Bon week end, repos … ou pas !
    Bisoux, claude

Laisser un commentaire