• Zitouni et Seb … Amérique du Sud, Dernières étapes

     6700 km A.Sud … Zitouni : Urubamba ~ Cusco ~ Lima ~ Santiago ~ Paris 
     C’est la dernière étape “touristique”

    Dernières perspectives sur la Sacred Valley puis… retour à la case départ de cette seconde et ultime boucle péruvienne : Cuzco.
    Comme pour nous signifier que cette fois-ci, c’est vraiment la fin du voyage, le ciel s’est chargé toute la mâtiné pour, en ce milieu d’après-midi (après notre check-in à l’hôtel) laisser tomber quelques gouttes.
    Quelle chance nous aurons eu quand-même ! 1 jour de pluie sur 26 jours de voyage (et de soleil). Pas mal !
    Assurément, le mois de mai est idéal pour ce périple sud-américain. Pas beaucoup de touristes, une température clémente, pas énormément de vent et des couleurs sympathiques dans les campagnes.
    Pour revenir à Cuzco nous sommes grimpés, comme hier, sur le plateau cultivé situé au sud de la vallée. On peut y voir encore quelques fermes aux murs de pisé, mais elles sont de moins en moins nombreuses. A noter, sur la photo de la maison bariolée de pubs – comme le sont les versants des montagnes où la végétation est rasée pour inscrire en lettres gigantesques (plus de 100m de hauteur parfois) des marques de bières ou de fournisseurs de téléphonie mobile – la perche avec, au bout, un plastique rouge. C’est courant ici, ce système permet aux automobilistes d’être informés que là, on peut manger pour pas cher et chopper la « déripette » gratos, aussi !
    Cette femme avec ses moutons a accepté gentiment que je la photographie… pour 5 soles. La maligne ! Pour les ânes, c’était gratuit. Ils ne m’ont rien demandé …

    5 soles la photo …

    Voyez comme Cuzco est moche en périphérie ! Et le ciel gris n’arrange rien.
    De retour en ville nous avons retrouvé ces conducteurs agressifs, insupportables, intolérants… cons, en fait ! C’est clair que je ne pourrais pas vivre ici moi qui, comme chacun sait (!), suis un mec cool…
    Notre Casona typique (Novotel) est classe ?
    J’irai sans doute seul faire quelques photos de nuit dans le centre. La circulation est vraiment trop dangereuse pour que nous nous y risquions tous les deux. Donc il y aura peut-être un petit lot de photos supplémentaires… vous verrez bien.
    LE BONUS !
    Un p’tit tour by night de la Plaza Mayor de Cuzco…
    Même à cette heure tardive, trop de touristes …  Misère … Bonne nuit …

    Depuis Lima,
    Une journée pour faire en avion Cuzco-Lima (1h20 de vol effectif sur LCPerù) !
    C’en est trop de ces péruviens hargneux, incompétents, désorganisés …
    Donc pas de chronique ce soir. Zitouni est bien trop énervé, il pourrait être méchant.
    Sinon tout va bien. Notre vol pour Paris décolle demain en fin de journée … Bonne nuit …
    Conclusions :
    Très beau voyage. Des images qui respirent l’évasion. Des situations qui amènent de l’adrénaline, inquiétude, énervement, contemplation, sourires, bisous … bref, un grand merci à tous les deux de nous avoir fait partager cette aventure.

       Laissez-moi un petit mot ! … Merci …

  • Zitouni et Seb … Amérique du Sud … 22e étape

      6700 km A.Sud … Zitouni : ~  journée à Urubamba 

    Les jours se suivent et ne se ressemblent pas, c’est bien connu. Nous l’avons vérifié aujourd’hui.
    Un ciel nuageux nous a accompagnés presque toute la journée et pourtant, nos visages devaient paraître radieux.
    Une très, très belle journée.
    Après un excellent petit-déjeuner, nous partons sous le soleil. Direction le site d’Ollantaytambo, tout au fond de la Sacred Valley. Au fur et à mesure que nous roulons, nous voyons fleurir les « Casonas », ces hôtels construits dans de grandes bâtisses avec cour intérieure, à la façon des riads marocains.
    Mais les habitations ordinaires restent très moches (voir première photo de rue).
    Nous repérons un marché couvert, gigantesque, comme toujours ici. Il est même démesuré ! Deux gendarmes le surveillent. C’est que ça doit se fritter, des fois, entre commerçants. On sent bien que les péruviens, ce sont des nerveux, voire des sanguins. La surabondance de globules rouges due à l’altitude, sans doute ? !

    en pisée …

    Il y a le marché aux herbes aromatiques, aux fruits et légumes (sauf les patates) en-bas, et le marché au patates en-haut. Nous en avons compté au moins 5 variétés. Dans un coin, une sorte de cafétéria où sont servies les demi-têtes de moutons bouillies et les cochons d’Inde rôtis. Miam !
    Une femme donne du poisson baignant dans du jus de cuisson de légumes à son bébé. Re-Miam !
    Un peu à l’écart, un seul vendeur de viande « fraîche ». Finalement, des poulets, il y en avait 5 sur le marché !
    Nous poursuivons notre route avec encore plein de senteurs dans les narines. Se profile bientôt le site d’Ollantaytambo. Magistral.
    Tout ça, c’est au fond de la Sacred Valley… mais ce que j’écrivais hier va très vite se vérifier. 

    La Sacred Valley s’apprécie mieux depuis les sommets …
    Nous avons acheté hier (cher) un ticket valable 2 jours et permettant de visiter 4 sites (hors Machu Picchu). Je me méfie. S’agit-il de 2 jours calendaires ou 2 jours « glissants » (48h) ? Dans le doute, nous allons visiter un autre site, Moray, prévu initialement pour la journée de demain.

    Et c’était une bonne idée !
    Le ciel s’assombrit franchement sur le versant de la Sacred Valley opposé à celui que nous « escaladons » avec notre poussive auto (encore une !). Du coup, avec le soleil dans le dos, nous bénéficions d’une magnifique lumière. Les céréales n’ont pas encore été moissonnées, c’est superbe.
    C’est la pleine saison du ramassage des patates, il y a du monde dans les champs.
    Le site d’Ollantaytambo est grandiose, tout en contre-bas. C’était un laboratoire végétal, genre INRA local. Le seul problème : ces chinois ! ! ! Un troupeau de chinois encercle Seb qui crie « à l’aide », mais je ne peux pas aller le récupérer. Je dois attendre qu’ils aient tous fait leurs selfies !
    Je parviens à l’extirper de là, au prix de gros efforts : « pousse-toi d’là, regarde où tu marches, arrête de prendre des photos nulles, mais oui t’es belle… »
    Nous redescendons à regret dans la vallée. Mais un arrêt dans un cimetière s’impose à nous. Vous savez…
    Eh bien il est aussi moche, sale, en « bordel » et mal entretenu que les rues et constructions des villages. Dieu que c’est laid ! Et justement, Dieu, comment peut-il supporter ça ? ! On se demande…
    Nous retrouvons en milieu d’après-midi notre Casona, magnifique (dernière photo).
    Demain, dernier véritable jour de roulage. Là, ça sent vraiment la fin… et la faim ! Nous n’allons pas tarder à aller dîner.
    Bonne nuit à toutes et à tous … Seb et Zitouni

       Laissez-moi un petit mot ! … Merci …

  • Zitouni et Seb … Amérique du Sud … 22e étape

     6700 km A.Sud … Zitouni : ~ Cuzco / Urubamba 

    126 kilomètres seulement à parcourir. On a choisi de finir cool…
    Nous n’avons pas eu le courage de ressortir en ville hier soir pour faire des photos du centre-ville de Cuzco de nuit.
    Nous les ferons le dernier soir du raid… dans 2 jours !

    L’habitat côté Pisac …

     

    Sortir de Cuzco ce matin n’aura pas été simple tant il y a de circulation. Comparée aux autres voitures, notre Toyota Corolla (avec 88609 kilomètres au compteur !) est géante. Je dois donc redoubler de vigilance pour ne pas me faire raboter les flancs.

    Premier objectif de la journée : atteindre la lagune située au sud-est de Cuzco.
    Rien à voir !
    Second objectif : se faire la Sacred Valley dont toutes les brochures touristiques vantent l’attrait.
    Grosse déception. A moins de se contorsionner pour observer les à pics des montagnes, au niveau de la route, c’est sale et sans intérêt.

    Nous poussons plus loin jusqu’au site de Pisac. Un petit Machu Picchu en quelque sorte. Pour partie accessible.
    Mais alors, la route qui y mène est dans un sale état. Des trous partout. Et pourtant, le site « rentre de la monnaie ». La municipalité pourrait faire un effort.
    L’entrée du site est située à 3600m environ.
    A voir lorsque comme pour nous, le Machu Picchu est inaccessible.
    Visez un peu le taxi « ridicule »…
    Rien de plus à dire. Nous sommes posés.
    A demain … Seb et Zitouni

       Laissez-moi un petit mot ! … Merci …