• Chronique d´une aventure ibérique 2018 ~ Zitouni

    Espagne et Portugal … Étape n° 5 ~ Puebla de Sanabria (Esp) => Lavacolhos (Port)
     3900 km de pistes et petites routes 

    Quelques minutes seulement après avoir quitté notre campement, nous voilà déjà arrêtés. Nous n’étions en effet qu’à huit kilomètres environ de la frontière entre Espagne et Portugal et c’est là que nous venons de stopper nos machines aux moteurs à peine chauds.

    Le destrier de Zitouni … au repos …

    Entre Rihonor de Castilla – côté espagnol – et Rio de Onor – côté portugais – a été « plantée » une borne de granit très ancienne, gravée d’un « P » et d’un « E » et marquant notre changement de pays. Même si cela n’a rien d’exceptionnel, l’architecture préservée des deux hameaux méritait bien quelques photos. Le pont médiéval, les murs de pierres sèches, les balcons de bois et les toits de lauzes des maisons sont remarquables. Seule l’eau claire jaillissant de la vieille fontaine vient troubler le silence des lieux.
    Nous ne tardons pas à nous engager sur une première piste. Le chemin caillouteux, tout en virages, montées et descentes ravinées est dessiné pour desservir une multitude de petites plantations d’oliviers.

    Les coquelicots apportent une note colorée à ce tableau, déjà idyllique.
    Un croisement de plusieurs pistes me fait prendre la mauvaise direction. J’entraîne alors mes compagnons de voyage dans une descente vertigineuse. Chaud !

    En milieu de journée, couverts de poussière, nous atteignons le Rio Duero, très encaissé. Rive droite et exposées au sud, des parcelles de vigne occupent tout le versant. Quelques maisons traditionnelles de vignerons égayent les lieux. Nous prenons le temps de discuter avec un ouvrier agricole parlant un peu français. Il nous indique qu’un viticulteur champenois est propriétaire ici de plus d’un million de pieds de vigne.
    Nous poursuivons notre route au travers du Parque Natural Arribes del Duero. Nous quittons bientôt la province de Bragança au profit de celle de Guarda. Nous sommes là dans les contreforts de la Serra Da Estrela. Le mont Torre s’en détache nettement (1993 mètres). C’est aussi le point culminant du pays.
    Tout comme les intempéries nous avaient empêchés de traverser le Désert des Bardenas lors de notre première étape, le temps couvert d’aujourd’hui nous incite à reporter son ascension. Heureusement, sur le chemin du retour, nous repasserons par ces deux endroits. Peut-être aurons-nous plus de chance…
    Il est tard. La piste qui doit nous mener à notre lieu de bivouac est technique. S’y hasarder maintenant ne serait pas prudent. Nous préférons pousser jusqu’à Lavacolhos. À l’entrée du village, en contrebas près d’un torrent a été aménagée une aire de loisirs, inoccupée à cette saison. Nous y installerons nos tentes pour la nuit.
    À suivre … Zitouni

       Laissez-moi un petit mot ! … Merci …

  • Chronique d´une aventure ibérique 2018 ~ Zitouni

    Espagne et Portugal … Étape n° 4 ~ Llanes => Puebla de Sanabria (Esp)
    ( 3900 km de pistes et petites routes )

    Llanes (Espagne) – Puebla de Sanabria (Esp)
    Le Golfe de Gascogne, pourtant d’ordinaire venteux et aux eaux agitées est ce matin étrangement calme. La côte très urbanisée des environs de Llanes laisse tout de même percevoir de temps à autre la mer. Les stations balnéaires qui s’y succèdent sont désertes.
    Nous nous enfonçons dans une ruelle, au hasard. C’est une voie sans issue qui mène à la terrasse désaffectée d’un restaurant. La vue sur le littoral y est agréable. Et quel calme …
    Nous bifurquons bientôt à gauche, peu après le surprenant ria de Los Caleros. Un gracieux édifice religieux se trouve là, construit sur un surplomb rocheux. Amarrées tout près, quelques barques sont envasées.
    Hier nous avons contourné le Picos de Europa National Park par l’est. Aujourd’hui, ce sera par l’ouest. Nous empruntons pour cela la sublime toute petite route qui relie les villages de Puente Nuevo, Riensena et Corao. Elle serpente tantôt à flanc de falaise, tantôt au cœur de la forêt. Elle est tellement étroite que dans les épingles les plus serrées il est prudent de klaxonner afin de prévenir de notre présence.

     

    Plus loin, au hameau de Vega de Cien nous faisons une halte dans un bistrot totalement hors du temps.
    Nous en profitons pour prendre des nouvelles de Thibaut, resté à Burgos pour tenter de faire réparer sa moto, tombée en panne hier. Il attend, fébrile, l’ouverture de la concession BMW Motorrad. Nous convenons de lui retéléphoner un peu plus tard …

    Nous poursuivons notre route. Après le superbe défilé de Los Beyos, la route s’élève rapidement et nous retrouvons bientôt la neige. Au Puerto de las Señales exactement.
    Les pistes que nous sillonnons ne sont pas toutes déneigées. Le pilotage devient technique. Comme par exemple sur ce « passage canadien »…

    Peu après le hameau abandonné de Camposolillo, nous sommes contraints de faire demi-tour. Les eaux du barrage Del Porma ont recouvert la piste.
    Une pause s’impose, le temps pour moi de trouver une solution de contournement sur mon GPS. Olivier en profite pour prendre des nouvelles de Thibaut… La pièce est en stock !
    Thibaut, sans attendre notre coup de téléphone a déjà pris la route afin de nous rejoindre à León, à mi-étape. Formidable !
    Notre trio est à nouveau rassemblé. Après un excellent déjeuner pris en terrasse dans le centre historique de la ville, nous reprenons notre progression vers la frontière du Portugal, au sud-ouest.
    Nos montures soulèvent de plus en plus de poussière, la végétation évolue, les paysages sont magnifiques.
    Nous piquons plein sud à Puebla de Sanabria. Les collines sont ici calcinées. Les incendies de l’an passé, qui n’avaient pas pu être maîtrisés ont fait des ravages.
    Une parcelle de forêt semble avoir été épargnée… À l’entrée d’une piste je devine un tout petit refuge en pierre, avec une cheminée. Le site est idéal pour un bivouac… C’est là que nous passerons la nuit.
    À suivre … Zitouni !

       Laissez-moi un petit mot ! … Merci …

  • Chronique d´une aventure ibérique 2018 ~ Zitouni

    Espagne et Portugal … Étape n° 3 ~ Burgos (Esp) => Llanes (Esp)
    ( 3900 km de pistes et petites routes )

    La province de Burgos n’est pas la plus jolie d’Espagne. Elle est traversée par deux grands axes routiers à l’intersection desquels se trouve la ville de Burgos, industrielle et cité dortoir à la fois. Nous ne nous attarderons pas ici et préférons nous diriger par quelques belles pistes vers le nord-ouest pour aller explorer les chaos rocheux situés au-delà de San Martín de Humada et jusqu’à Olleros de Pisuerga.

    Eau courante … à volonté ! …

     

    Un arrêt s’impose à la cascade de Fuenteodra. Un fin filet d’eau est parvenu ici à creuser la roche pour former un petit canyon.
    L’endroit est tellement bucolique que Thibaut décide d’y poser « artistiquement » sa moto sur le flanc sous le regard amusé d’Olivier.

    Damned ! D’un coup de botte malencontreux, Thibaut vient de pulvériser une pièce très exposée de sa monture. La gestion de l’ouverture des gaz est compromise. Le moteur démarre mais refuse de quitter le ralenti pour prendre des tours.
    Il faut se rendre à l’évidence. À moins d’un miracle, les concessionnaires les plus proches ne disposerons sans doute pas de ce contacteur…

    Thibaut contacte son assureur qui organise alors son remorquage jusqu’à Burgos. Un atelier BMW Motorrad s’y trouve. Notre compagnon nous quitte… mais nous espérons qu’il pourra très vite nous rejoindre…
    Olivier et moi reprenons notre route, prudemment. Il est tard et nous décidons de rejoindre presque directement notre étape de ce soir. Nous nous autorisons cependant une incursion dans le magnifique Parque Natural Fuentes Carrionas y Fuente Cobre.
    À suivre…Zitouni

       Laissez-moi un petit mot ! … Merci …