Visite du Musée de la vigne et du vin d’Anjou … 1/2

un exemple d’architecture viticole …

Le Musée de la vigne et du vin d’Anjou, un exemple d’architecture viticole.
Le cellier de la Coudraye a été construit au tournant du 19e et du 20e siècles, en pleine période de mutation du vignoble angevin. Si l’activité viticole y a cessé en 1963. le cellier fut bordé de vignes jusque dans les années 1980.
L’implantation du cellier sur une pente naturelle permet d’élaborer le vin en utilisant la gravité.
J’accompagnais un groupe de collègues retraités ingénieurs et techniciens en construction d’ordinateurs industriels et scientifiques …

La vedette du musée …

L’aire du Layon en couleur bistre …

L’ancêtre des pressoirs …

Niveau supérieur
Le vigneron monte sa récolte par un plan incliné. Le raisin est éventuellement foulé, puis déversé par une trémie au niveau inférieur

Rez-de-chaussée
Déversés dans des pressoirs, les raisins sont pressurés. Le moût (jus de raisin non fermenté) s’écoule dans une cuve de transition On peut observer la diversité des matériaux de construction utilisés, témoins d’une richesse géologique locale.

Sous-sol
Acheminé par une canalisation, le moût est déversé dans des tonneaux. Une fois vinifié, il est expédié par les portes latérales ou conservé dans la cave voûtée.

On observe la petite taille des ouvertures permettant de maintenir une température constante, idéale pour la vinification

Les pressoirs, une histoire locale …
Cet espace invite à découvrir les principales évolutions des techniques de pressurage : du pressoir « long fût » du XVIIIe siècle au pressoir pneumatique utilisé actuellement.
Au-delà de la technique, certains pressoirs illustrent également l’histoire angevine et l’in­géniosité d’artisans et entrepreneurs locaux.
En 1856, Joseph Vaslin, forgeron de Martigné-Briand, met au point le pressoir horizon­tal à coffre et ouverture latérale et ouvre la voie à une production de renom.
Ses descendants y apportent diverses améliorations techniques. En 1945, Gaston Bernier, entrepreneur de Chalonnes-sur-Loire, rachète leurs brevets pour industrialiser cette production.
L’entreprise Bûcher Vaslin vend aujourd’hui des pressoirs dans le monde entier.

Laissez-moi un “com” et/ou retournez à l’ ACCUEIL pour voir les précédents articles !
Ma chaine YouTube : Les Mauges Ocgall

9 commentaires sur « Visite du Musée de la vigne et du vin d’Anjou … 1/2 »

  • Je te remercie beaucoup pour ta visite et pour ton aimable commentaire. Passe un agréable mardi . Cordiales amitiés & à +  

  • Bonjour Claude

    Une visite certainement très intéressante, belle découverte de tous ces pressoirs anciens et de leur histoire

    Merci pour le partage

    bises, bon dimanche

  • Voilà une visite qui m’intéresserait beaucoup, avec des appareils d’époque qui nous montrent l’évolution de la viticulture au fil du temps…

    Bonne journée

  • Merci pour cette intéressante visite.

    J’ai eu l’occasion de goûter plusieurs de ces vins et je les ai trouvés très bons!

    Bises du jour

    Mireille du Sablon

  • Voilà une belle et intéressante visite sur les vignobles, le vin, sa fabrication au fil des temps ….
    Merci pour tes mots à propos de cette visite qui complètent bien ta vidéo.
    A présent ma cadette habite le département Vendéen, juste dessous … elle est sa famille pourront aller le visiter.
    Bon dimanche Claude et gros bisous de Picardie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.