• Aux“Écuries”: L art singulier de Marc Brémont 2/2

    Aux Anciennes Écuries, les oeuvres de Marc Brémont … 

    Parisien d’origine, Marc Brémont a travaillé, dès la fin des années soixante-dix, comme dessinateur chez Jean Pons, fondateur en 1938 d’un atelier de lithographie …

    On peut … ou pas …

    «Parallèlement à ça, je vivais dans les squats, explique-t-il, le seul moyen à ce moment-là d’avoir de l’espace et de rencontrer des artistes qui avaient ce côté singulier». Ensemble, on a fait plu-sieurs expos.

    Pour apporter à sa famille un confort de vie, l’artiste choisit, en 1985, de se poser en Anjou, à Mouliherne, petite localité du Baugeois. Rien ne le rattache pourtant à la région. «J’ai fait confiance au hasard et à la providence et je suis arrivé ici».

    Après «l’homme en marche», qu’il a longtemps exploré, Marc Brémont travaille depuis dix ans sur le bateau, en amoureux qu’il est de l’océan.

    «Depuis, je navigue et je ne crois pas avoir épuisé le thème». Cette thématique, pour lui, «c’est un alibi, analyse-t-il. C’est quelque chose, au final, qui se réfère à la destinée individuelle, au parcours de l’être. Dans le dessin, il y a un voyage». Et comme chacun sait : «C’est ce voyage qui compte, non pas le but». CO 17/02/2017

      Laissez-moi un commentaire ! … Merci …

  • Une heure … dans la ville d Angers …

    J’avais une heure devant moi et j’ai voulu voir les travaux au carrefour Rameau …
    Puis, comme cela n’était pas spectaculaire j’ai poursuivi mon tour du centre ville …

    La Ville d’Angers vient de lancer un plan de rénovation du Carrefour Rameau et des rues Chaperonnière et Toussaint à partir depuis janvier dernier.
    Voici en avant-première les premières images qui permettent de constater l’état actuel et d’imaginer l’état futur.
    Coût des travaux : 600 000 euros, pour une livraison attendue mi-juin 2017.
    L’accès au parking du Ralliement sera maintenu et les travaux seront réalisés en 2×8 heures avec des périodes de nuit.

    RÉAMÉNAGEMENT DU CARREFOUR RAMEAU


    Dans le cadre du plan urgence voirie, la Ville d’Angers réaménage le carrefour Rameau et ses abords.


    Les travaux ont pour objet :
    • Carrefour Rameau et rue Chaperonnière : l’aménagement d’un plateau semi-piétonnier avec élargissement des trottoirs et la création d’une nouvelle traversée directe pour les piétons ;


    • La réfection des réseaux souterrains (eau potable, eaux usées, gaz, électricité) ;


    • Rue Toussaint : la reprise de la chaussée, l’élargissement du trottoir côté muraille antique et la reprise du stationnement .

      Laissez-moi un commentaire ! … Merci …

     

  • Aux“Écuries”: L*art singulier de Marc Brémont 1/2

    Tel que Watteau, il s’est inspiré de Cythère cette petite île grecque … 

    Les Anciennes Écuries (Trélazé) accueillaient, du 18 au 26 février, les œuvres de Marc Brémont. Cet artiste parisien, établi à Mouliherne dans le Baugeois, va dévoiler à Trélazé son univers poétique et singulier.

    Les petits bateaux … qui vont sur l’eau …

    «Des bateaux pour Cythère», son exposition est présentée aux Anciennes Écuries de Trélazé. Un rendez-vous peu banal autour d’un artiste atypique. S’il ne s’agit pas ici d’art singulier à proprement parler, les œuvres de l’artiste le sont, singulières, de par leur style, leur univers, à nul autre pareil.

    L’exposition dévoile cent dix œuvres murales et des sculptures. Des mots, des phrases, symboliques et poétiques, s’invitent sur les peintures et les dessins. Face à ces œuvres, il faut prendre tout le temps. Le temps de regarder, de s’imprégner, de parcourir, pour en saisir toute la richesse et la portée. Aux frontières même de la mythologie.

         « J’ai fait confiance au hasard »

    Entre le dessin et la sculpture, qu’il a abordée un peu plus tard, Marc Brémont n’a pas voulu choisir. «J’aurais beaucoup de mal à ne faire que l’un des deux», concède l’artiste qui aime, dit-il, «ce dialogue entre le travail très fastidieux, très long que demande la sculpture et le coup de foudre qu’est le dessin».
    Moi … je dis … et puis non …
    … je ne dis rien … je ne veux pas vous influencer dans la rédaction de vos commentaires !

      Laissez-moi un commentaire ! … Merci …