• Promenade dans Champtoceaux 49 …

    et toujours     ~ BLOG EN PAUSE ~   

    Champtoceaux, un des plus beaux panoramas de Loire …

    Sur les bords de Loire, entre Angers et Nantes, la cité ligérienne de Champtoceaux, c’est l’histoire d’une belle endormie dont les vestiges rappellent une époque glorieuse…
    Du haut de ses 70 mètres, le site classé du Champalud surplombe la Loire avec un panorama exceptionnel, une véritable carte postale… souvent utilisée pour illustrer la vallée de la Loire !
    Dans le diaporama joint, après avoir visité le village de la Patache et avant de déjeuner au “Champalud” arrosé de “Malvoisie”(*) nous avons visité le centre bourg et particulièrement les tours d’entrée puis, après le repas pour digérer, promenade au “Point de vu Champalud”

    Les tours d’entrée …

    La Loire, vers l’amont, vue de Champalud …


    Tours d’entrée

    Ces deux tours forment la porte d’entrée de l’ancienne citadelle de Châteauceaux. Détruite en 1420, la ville s’est reconstruite de l’autre côté des remparts. L’accès entre les deux tours est aujourd’hui interdit mais une partie des vestiges se visite en empruntant la rue des remparts entre le Monument aux Morts et le restaurant des Jardins de la Forge. Ces deux tours d’entrée de la ville médiévale, unies par un porche ogival, forment encore un bel ensemble.

     

    Panorama du Champalud
    Perché à 70 m au-dessus de la Loire, le jardin du Champalud offre un des plus spectaculaires points de vue sur le fleuve. Le jardin du Champalud faisait partie jusqu’en 1906 du Presbytère. Le site a été classé en 1935, en raison de son exceptionnel panorama sur la Loire. Lieu privilégié de promenades, dans un cadre verdoyant, fleuri et paisible, il est prolongé à l’est par les jardins de la Cédraie. Il offre au promeneur la possibilité de poursuivre son chemin pour atteindre la Patache.

    (*) Le Malvoisie (vin)

    Goût :Vin légèrement doux aux arômes subtils de poire avec une finale toute en dentelle sur une fraîcheur mentholée.
    Mets : Apéritif, foie gras, cuisine asiatique, fromage bleu, desserts à base de fruits blancs ou exotiques
    Cépage :Pinot Gris, appelé localement « Malvoisie »

    La Malvoisie est un cépage légèrement violet : en tant que Pinot Gris, il n’est ni blanc ni noir, d’où sa couleur si particulière (photo ci-contre). Par conséquent, le vin issu de ce cépage a parfois une robe aux reflets roses…
    Au Domaine des Galloires, les premières vignes de Pinot Gris pour produire du Malvoisie ont été plantées en 1999.
    Situés au carrefour du Nantais et de l’Anjou, les Coteaux d’Ancenis sont répartis sur chaque rive de la Loire, depuis Ingrandes jusqu’à Carquefou pour la rive droite et de St Florent Le Vieil à La Varenne pour la rive gauche de la Loire. Ses 150 hectares de vignes sont reconnus AOC depuis 2011. Fidèles à leur nom, les Coteaux d’Ancenis sont souvent plantés en coteaux. Ils poussent sur des sols de schistes, micaschistes, gneiss et roches vertes.
    L’équilibre entre le sucre et l’acidité font du Malvoisie un vin charmeur et gourmand. Mais le sucre que vous retrouvez dans votre verre est du sucre naturellement présent dans le raisin : la fermentation alcoolique n’est pas poussée jusqu’au bout, c’est-à-dire que tout le sucre n’est pas transformé en alcool. Pour ce faire, nous abaissons la température de la cuve afin que les levures « s’endorment » et ne soient plus actives. On appelle cela le mutage par le froid. Nos cuves sont équipées d’un système de refroidissement, ce qui permet d’avoir une action naturelle et non chimique.
    L’AOP Coteaux d’Ancenis malvoisie est plutôt confidentielle de par sa faible étendue : quelques dizaines d’hectares seulement pour sustenter tous les amateurs de ce vin blanc demi-sec !

       Laissez-moi un petit mot ! … Merci …

  • Balade à Champtoceaux ~ La Patache 2/2

    Le village typique de pêcheurs de la Patache … suite et fin …

    À quelques minutes en train de Nantes, le temps semble s’être suspendu dans le petit village de la Patache, à Champtoceaux. Un patrimoine que ses habitants souhaitent protéger.
    À pied depuis l’office de tourisme de Champtoceaux 49, c’est par un chemin un petit peu escarpé que nous rejoignons le petit village qui borde la Loire.

    Côté village, les ruelles sont si étroites qu’on a l’impression d’entrer chez quelqu’un. Le calme ambiant n’est défié que par le miaulement d’un chat. Nous finissons par croiser une riveraine. Elle fait partie des quelques dizaines d’habitants qui vivent à la Patache à l’année. « Mais je ne connais pas le nombre précis. »

    les ruelles sont si étroites …

    Un village de mariniers …
    Michel. C’est le président de l’association des habitants de la Patache. On retrouve l’ancien professeur de l’université de Nantes en train de ramasser des haricots verts, sur les hauteurs du village. Quand je lui demande de quand remonte ce village de pêcheurs, il m’interrompt. « En fait, à l’origine, c’est un village de mariniers, pas de pêcheurs. » Et la nuance a son importance historique. Au XIXe siècle, les bateaux remontaient la Loire jusqu’à Angers pour faire venir le vin d’Algérie et autres marchandises. Dans l’autre sens, c’est le bois du massif central qui s’exportait. Le village, qui s’appelait alors le port Hamelin, était donc un lieu de passage, dont on retrouve les traces … 

    « La semaine dernière, j’ai retrouvé un bout de bateau sur les rives… » 
    Alors forcément, quand on vit dans un petit paradis comme celui-ci, on veut le protéger. Et si la Loire fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO, il ne s’agit pas du fleuve dans son intégralité, mais seulement de la partie située entre Sully-sur-Loire et Chalonnes. « C’est la Loire des châteaux, le reste du fleuve n’est pas référencé. » Les communes de la Loire étroite, dont fait partie La Patache, ont donc décidé d’entamer, en lien avec la DREAL, un dossier pour que le site soit lui aussi classé patrimoine mondial. Affaire à suivre…

       Laissez-moi un petit mot ! … Merci …

  • Balade à Champtoceaux ~ La Patache 1/2

       ~ BLOG EN PAUSE ~   

     

    Le village typique de pêcheurs de la Patache …

    À quelques minutes en train de Nantes, le temps semble s’être suspendu dans le petit village de la Patache, à Champtoceaux. Un patrimoine que ses habitants souhaitent protéger.
    À pied depuis l’office de tourisme de Champtoceaux 49, c’est par un chemin un petit peu escarpé que nous rejoignons le petit village qui borde la Loire.
    Côté fleuve, quelques plates, des embarcations en bois, se reposent au soleil. Sur l’une d’elles, Yves bricole un peu. Voilà quarante ans qu’il vit et pêche à la Patache. «Des anguilles beaucoup !  Mais il y en a peu cette année, à cause de la pollution.»

    Côté fleuve, quelques plates, des embarcations en bois …

    Un paisible et joli village au bord de la Loire avec d’anciennes maisons étagées sur le flanc du coteau. Le site fait partie d’une très belle promenade balisée longeant la Loire et offrant de remarquables points de vue sur Champtoceaux 49.

    Arpenter les ruelles étroites et fleuries du village de la Patache, un dépaysement total qui fait le charme de ce village atypique avec ses maisons étagées à flanc de coteaux. En nous baladant au cœur du village nous avons aperçu l’échelle de crue, preuve des nombreuses et facétieuses crues de Loire. Nous y avons croiser des purs  « Patachons » qui nous ont fait le plaisir de nous parler de leur si joli village. 

    Pour les amateurs de pêche, il s’agit du lieu idéal. Anciennement appelé « Port-Hamelin », ce petit village de pêcheurs et de mariniers, est appelé aujourd’hui « La Patache », du nom du vieux bateau désaffecté qui y était amarré et qui servait de bureau de douane pour la surveillance du fleuve et le transport des marchandises qui y était jadis installé.

       Laissez-moi un petit mot ! … Merci …